menu
  Home  ==>  articles  ==>  delphi  ==>  ide_delphi_2006   

L'IDE Delphi 2006 - John COLIBRI.


1 - Les nouveautés de l'IDE Delphi 2006

Un de nos clients qui utilisait Delphi 5 nous a demandé une présentation de l'environnement Delphi 2006, dont l'organisation, les nouveaux menus et les les outils le déroutait un peu.

Nous en avons profité pour faire le tour complet, que nous présentons ici. Mentionnons aussi que le nom officiel de cet environnement est BDS (Borland Developer Studio), puisqu'il permet de développer en Delphi et dans d'autres langages (C#, C++).

Précisons d'abord le cadre de cette présentation

  • cette présentation est destinée aux développeurs habitués à l'IDE Delphi 1 (la Palette en haut)
  • nous avons englobé les nouveautés Delphi 2005 et Delphi 2006, en soulignant simplement les particularités de certaines versions (entreprise ou pro) ou personnalité (Win32 ou .Net)
  • nous avons placés des photos d'écran lorsque l'explication textuelle aurait été trop alambiquée


2 - Intallation Delphi 2006

2.1 - Les personnalités

Delphi 2006 offres plusieurs personnalités
  • Win32 pour des projets utilisant la librairie de contrôles Windows par défaut
  • Delphi pour .Net pour utiliser le nouveau .Net Framework, qui est une librairie avec des CLASSes et des contrôles basées sur .Net (la version Microsoft de Java)
  • C# pour écrire des appllications utilisant le .Net Framework avec la syntaxe Java
  • C++


Notre recommandation:
  • Win32 pour les applications similaires à celles de Delphi 7 et antérieurs
  • Delphi pour .Net pour utiliser ADO.NET, ASP.NET (nouvelle mécanique Web Microsoft), ECO (outil de persistance objet, ou de modélisation)
  • C#: uniquement pour lire ou compiler des sources .CS


Si vous choisissez d'installer plusieurs personnalités, créez des raccourcis séparés sur votre bureau (à effectuer après l'installation, bien sûr):
   sélectionnez le menu de Windows "Démarrer | Borland Developer Studio 2006" et copiez dans le presse-papier l'item de la personnalité que vous souhaitez utiliser
   collez le résultat sur le bureau et renommez (d_2006_win32 et d_2006_net dans notre cas)
Notez qu'en chargeant chaque personnalité séparément, le chargement sera plus rapide (et ce n'est pas un luxe) et les menus "File | New" seront moins chargés



2.2 - Produits tiers

Nous pouvons aussi installer divers produits fournis par des tiers et fonctionnant avec Delphi
  • Rave Reports: le nouvel outil pour construire des états
  • Caliber RM: un outil Borland de gestion des spécifications
  • Component One: des contrôles additionnels


Nous avons installé
  • Rave Reports uniquement. Nous avons d'ailleurs présenté un Tutorial Rave Reports raisonnablement élogieux sur le produit


2.3 - Répertoire par Défaut

Il est aussi important de spécifier un répertoire par défaut:
   sélectionnez "Tools | Options | Environment Options | Default Project"

default_directory

et indiquez quel sera le répertoire présenté lorsque vous effectuerez vos sauvegardes ("File | Save As" etc)




3 - l'organisation générale

3.1 - Vue Générale

Voici la présentation de l'IDE:

organisation_34

L'IDE est divisée en panneaux

  • au nord-ouest, en 1, le panneau Structure
  • au sud-ouest, en 2, l'Inspecteur d'Objet
  • au nord-est, en 3, un NoteBook avec 3 onglets:
    • le Gestionnaire de Projets
    • l'onglet "Model View"
    • l'Explorateur de Données
  • au sud-est, en 4, la Tools Palette, dont les contenu dépend de l'onglet sélectionné dans le Notebook central, 5
  • au centre, un NoteBook avec 3 onglets:
    • "Code" pour le texte Delphi
    • "Design" pour la tForm
    • "History" qui permet de visualiser les versions successives du code


la figure ci-dessus correspond à la personnalité Win32. Lorsque nous exécutons, la disposition bascule automatiquement en mode "debug layout":

debug_layout_60

avec différents panneaux de mise au point.

Pour retrouver la présentation normale
   fermez le projet en cours d'exécution, ou cliquez l'icône rouge désignée par la flèche rouge


Si vous utilisez la personnalité .Net, la présentation est similaire avec quelques fioritures:

net_layout_60">

et:

  • les composants non-visuels (BpdConnection, DataAdapter etc) son placés dans le Component Trail D.
    Nous ne pouvons plus afficher l'éditeur de composant par double click, mais par le menu contextuel ("BpdConnection1 | Click droit souris | Connection Editor" dans notre cas)
    Et lorsqu'un composant est sélectionné, la partie A sous l'Inspecteur d'Objet présente des hyper liens correspondant aux tâches principales de l'objet sélectionné ("Connection Editor" dans notre cas). Il est très important au début de bien penser à surveiller ces liens, qui correspondent à des tâches ou outils importants pour ce composant. Pour des exemples plus complets, voyez nos articles sur ADO.NET (par exemple Delphi ADO.NET BDP).
  • sous l'Inspecteur d'Objet se trouve une zone de status B
  • optionnellement, le sommet du panneau central comporte une barre d'outil C (alignement etc), mais vous pouvez la supprimer
Et pour les Web Forms
  • lorsque nous cliquons sur un contrôle .HTML, un éditeur .HTML présente le code .ASPX de ce contrôle en E:

    net_web_form_layout_60

  • le NoteBook central comporte aussi un onglet supplémentaire Webfpr1.ASPX avec le texte .ASPX de notre WebForm. Pour des exemples d'utilisation, voyez nos articles sur ASP.NET, par exemple Tutorial Delphi ASP.NET.


3.2 - Quelques conseils

  • les présentations ci-dessus correspondent au mode par défaut. Nous pouvons utiliser une présentation de fenêtres flottantes (comme Delphi 1) en utilisant
       "View | Desktops | Classic Undocked"

    desktop_layouts_75.png

    ou encore en utilisant la combo box de mise en page (à côté du menu)

    layout_combo_box_50

    Notez que le basculement d'un mode de présentation à un autre peut prendre quelques instants

  • vous pouvez aussi utiliser "Tools | Options | Environment Options | VCL Designer | Embedded Designer"

    embedded_designer_75.png

  • il peut arriver que la présentation se désorganise totalement (Tool Palette invisible, panneau Project Manager disparu etc). Dans ce cas, le changement de présentation "View | Desktops | ..." remet en général les choses d'aplomb. Sinon rechargez Delphi 2006



4 - les panneaux Structure, Inspecteur d'Objet, Gestionnaire de Projet, Tool Palette

4.1 - Le panneau Structure (anciennement Code Explorer)

Ce "Pane" Structure a pour but de présenter sous forme de tTreeView la structure du contenu du panneau central (code Pascal, template .ASPX ...)

Et ce panneau:

  • est context sensitive: il ne contient pas les mêmes informations si nous sommes dans le "Code" ou dans "ASPX"
  • est synchronisé avec le panneau central: les modifications de l'un sont répercutées dans l'autre
  • affiche les erreurs (un point d'exclamation rouge, pointé par notre flèche verte)

    combo_box_75_.png

  • permet d'insérer / renommer de nouveaux attributs dans une classe. Ajoutons, par exemple un champs m_total:
       sélectionnez l'onglet "Code"
       dans le panneau Structure, cliquez sur le "+" de "Classes", puis "clic droit souris | New"

    structure_insert_field

       une zone de saisie est présentée
       tapez
        m_total: Integer Entrée
       un item "Public" est ajouté au Treeview, le champ est ajouté, et il est ajouté dans le code Pascal


Nos remarques:
  • nous n'utilisons en général pas ce panneau car
    • d'une part il limite la place de l'Inspecteur d'Objet, beaucoup plus important à nos yeux
    • d'autre part il ne peut être organisé logiquement. Les critères d'organisation sont purement syntaxiques (les CLASSes, les UNITés etc). Et si vous visualisez une UNITé avec de nombreuses CLASSes, il présente une très longue liste sans possiblité de regroupement fonctionnel ou hiérarchique
  • en mode ASP.NET, il arrive que les erreurs présentées ne nous aident pas trop. En chargeant certaines démos Delphi, certaines balises .ASPX ne sont apparemment pas correctes pour Structure, mais ne provoquent aucune erreur à la compilation ou l'exécution (peut être d'ailleurs qu'il s'agit bien d'erreurs qu'ASP.NET tolère, mais un diagnostic plus précis serait précieux)


4.2 - L'Inspecteur d'Objet

Mentionnons
  • les propriétés peuvent être organisées soit alphabétiquement, soit par catégorie ("clic droit | Arrange"). Ceci était déjà possible en Delphi 6. Mais ici, le mode "par catégorie" est le mode par défaut.
    Si nous créons un composant, nous pouvons spécifier dans quelle catégories ses propriétés doivent apparaître
  • l'Inspecteur peut aussi être utilisé pour gérer le nom de fichiers (flèche verte) correspondant à des éléments sélectionnés dans le Gestionnaire de Projet (flèche rouge):

    inspector_project_manager_60

    ou encore, pour afficher les propriétés (flèche verte) d'une Assembly .Net dans l'élément "References" du gestionnaire de projet (flèche rouge) pour une application .Net

    inspector_project_manager_assembly_60



Nos remarques
  • par défaut les propriétés sont organisées par catégories. Et il semble de même si nous choisissons une présentation alphabétique, il retourne à ce mode par catégorie. Et nous n'avons pas trouvé d'options ("Tools | Options") qui permettrait de figer notre choix
  • pour les Web Forms, le Sélecteur de l'Inspecteur présente à la fois des contrôles usuels (Button) et des éléments en majuscule:

    inspector_asp_document_form_control

    et les deux types d'éléments sont importants. Mais nous ne savons pas trop d'où sort "DOCUMENT" (pourtant essentiel pour définir le mode de positionnement).

  • l'Inspecteur n'est pas toujours synchronisé avec le "Designer" central. Il faut cliquer sur la Forme pour voir apparaître les propriétés
  • nous avons déjà insisté sur l'intérêt de bien surveiller le panneau sous l'Inspecteur qui, en mode .Net, contient souvent des suggestions précieuses (éditeurs, générateurs).
En résumé, un Inspecteur ayant un rôle plus général, dépendant du contexte, et un peu moins intuitif à manipuler.



4.3 - Le panneau "Project Manager / Model View / Data Explorer"

4.3.1 - Le Project Manager

Le Project Manager est donc affiché par défaut comme premier onglet du panneau nord-est.

La liste simple du gestionnaire de projet Delphi 1 est remplacée avantageusement par un TreeView.

La racine du Treeview est un groupe de projet, et nos projets sont les items de niveau 1 de cet arbre. Si vous chargez plusieurs projets de personnalité différente, la sélection d'un projet synchronisera le reste de l'environnement pour correspondre à la personnalité du projet sélectionné.



Quelques remarques:

  • si nous créons un nouveau projet ("File | New | " etc.), il arrive qu'il soit ajouté au groupe.
    Par choix personnel, nous n'utilisons pas les groupes, et pour éviter leur création, prenons la précaution de toujours fermer un projet avant d'en créer un nouveau
  • comme indiqué dans notre article UML avec Delphi, lorsque nous utilisons la modélisation, le gestionnaire de projet devient très vite surchargé

    project_manager_uml_75.png

    En fait le Project Manager correspond à tous les éléments UML, alors qu'à notre avis il devrait se contenter de gérer les fichiers



4.3.2 - L'onglet "Model Vue"

Cet onglet sert à modéliser avec UML des applications. Avec Delphi 2006, cette partie est utilisée:
  • pour créer, gérer ou analyser d'anciennes applications en utilisant UML. Voici une image de l'application UML décrite dans UML avec Delphi:

    model_view_class_diagram_60.png

    Et les diagrammes de classe UML sont synchronisés avec le code source Pascal ("live update") et réciproquement

  • en mode .Net pour des applications ECO (Enterprise Core Object), qui est un outil de modélisation:
    • nous dessinons la structure des CLASSes, et ajoutons des contraintes (règles métier)
    • ECO génère l'application Delphi avec génération du code SQL pour gérer la base de donnée qui contiendra les données de nos objets (persistence objet)
    Vous pouvez trouver une présentation ECO dans l'article ECO Tutorial


4.3.3 - L'Explorateur de Données

L'Explorateur de Données est présent dans le troisième onglet du panneau nord-est. Comme le montre la figure, il comporte
  • des connections pour le BDP (Borland Data Provider), qui est une surcouche de tous les composants d'accès .Net
  • des connections pour dbExpress pour le mode Win32
Voici une image des moteurs disponibles:

data_explorer_bdp_and_dbexpress_60.png

Nous pouvons visualiser les données de nos tables. Par exemple
   sélectionnez la connection, par exemple "BDP | InterBase | PortalConnection"
   cliquez sur le "+" pour développer l'élément
   les Tables, Vues et Procédures sont présentées
   cliquez sur le "+" des Tables
   la liste des Tables est présentée
   cliquez deux fois sur une Table. Par exemple JOB
   les données de la Table dont affichées

data_explorer_data_60.png

Pour chaque Table, nous pouvons aussi afficher les index et les colonnes.



Nous pourrions de façon similaire afficher les données d'une vue



Nous pouvons exécuter des procédures cataloguées:
   sélectionnez la connection, par exemple "BDP | InterBase | employee_6"
   cliquez sur le "+" pour développer l'élément
   les Tables, Vues et Procédures sont présentées
   cliquez sur le "+" des "Procedures"
   la liste des StoredProc est présentée
   cliquez PORTAL_ADDLINK (flèche rouge)
   les paramètres de la procédure sont affichés

data_explorer_storedproc_60

   vous pouvez remplir les valeurs des paramètres (flèche jaune), et lancer l'exécution de la procédure en cliquant l'icône en haut à gauche (flèche verte)


Vous pouvez aussi lancer un exécuteur de requêtes SQL:
   sélectionnez une connection
   ouvrez l'éditeur SQL par "clic droit souris | SQL Window" (flèche rouge)
   l'éditeur SQL est présenté au centre
   tapez une requête SQL (flèche jaune)
   lancez l'exécution (flèche bleue)
   le résultat de la requête est affiché (flèche verte)

data_explorer_sql_executer_60



Pour chaque nouvelle base, nous pouvons ajouter de nouvelles connections. Par exemple, pour nous connecter à une base EMPLOYEE d'Interbase par dbExpress:
   sélectionnez "dbExpress | Interbase | clic droit | Add New Connection"
   l'Explorateur demande le nom que vous souhaitez donner à cette connection:

data_explorer_new_connexion

   tapez le nom qui sera affiché dans le TreeView (par exemple my_employee) et cliquez "Ok"
   l'élément est ajouté à l'arbre

data_explorer_added_connexion

   sélectionnez la connexion, et "click droit | modify connection"
   un Editeur de Connection est affiché

data_explorer_connexion_editor_60.png

   mettez à jour le chemin et le nom de la base, l'utilisateur et le mot de passe, puis cliquez "Test" et "Ok"


Nous pouvons utiliser le Data Explorer pour "tirer glisser" sur la tForm une connection. Ceci évite d'avoir à ouvrir un éditeur de connection chaque fois que nous souhaitons utiliser une connection dans une application. Il est possible

  • de tirer une connection BDP sur une Windows Forms ou Web Form .NET
  • de tirer une connection dbExpress sur une tForm Win32 ou VCL.NET


Quelques remarques
  • la possibilité de tirer-glisser une connection (BDP en mode .Net ou dbExpress en mode Win32) est très agréable, car elle évite d'initialiser à chaque fois les paramètres d'une connection. Ces connections jouent en quelque sorte le rôle des alias BDE
  • les connections ouvertes comptent pour un utilisateur, et sont donc à déduire du nombre d'utilisateur autorisés par la license. Par exemple avec InterBase, en ouvrant une connection et en la laissant ouverte dans l'IDE, cela fait 3 utilisateurs lorsque l'application est exécutée
  • l'Explorateur est moins riche que son homologue Delphi 6 (moins de détails spécifique à chaque base (nous avons les Tables, les Vues, les Procédures, pas les Triggers, les Domaines etc)
  • au niveau des composants d'accès aux données
    • BDP est une surcouche d'ADO.NET, mais tous les composants d'accès à ADO.NET n'ont pas de lien avec le BDP. Ainsi Firebird a un pilote incomplet qu'il faut en plus installer soi-même (voir les articles sur FireBird
    • les composants ADO.NET "direct" tels que SqlConnection (pour SQL Serveur), OracleConnection etc sont disponibles sur la Tools Palette
    • les composants ADO.NET autres que la connection (DataAdapter etc) sont disponibles sur la Tools Palette
    • le BDE est toujours supporté, mais par l'onglet "BDE" de la Tools Palette. En revanche, pour gérer les alias, il faut utiliser de BdeAdmin.Exe qui se trouve dans
      Program Files\Fichiers Communs\Borland Shared\BDE
    • les autres composants d'accès (IbX pour Interbase, et les composants d'accès direct à Oracle ou autre) sont aussi sur la Tools Palette)


Pour résumer, le Data Explorer est un outil surtout utile pour établir une connection et vérifier rapidement qu'une modification a été prise en compte. Et il ne prend pas en compte tous les types de connections. Les prochaines versions devraient offrir un explorateur plus complet.



4.3.4 - La Tools Palette

La Tools Palette est la nouvelle version de la Palette Delphi 1. Elle est située dans le panneau du sud-est et se présente sous forme d'onglets empilés. Voici la vue de la Tools Palette, lorsque nous avons sélectionné l'onglet "Design" dans le panneau central:

tools_palette_60



Pour sélectionner un composant
   assurez-vous que l'onglet "Design" est sélectionné dans le panneau central (flèche rouge)
   sélectionnez l'onglet (la barre gris foncé) correspondant au groupe de contrôle visé. Si la Tools Palette affiche des composants qui occupent toute la place, compactez la Palette par "clic droit | Compact All", puis développez l'onglet qui vous intéresse
   sélectionnez le composant et posez-le sur la Forme
  • soit en cliquant le composant, et en cliquant sur la tForm (comme en Delphi 1)
  • soit en tirant-glissant le composant de la Palette sur la tForm


L'image ci-dessus montre que la Palette comporte aussi

  • une première icône permettant de sélectionner un onglet particulier
       cliquez sur l'icône en haut à gauche de la Palette (flèche bleue)

    tools_palette_categories

       la liste des onglets est affichée
       sélectionnez l'une des catégories (la flèche rouge). Dans notre exemple "Dialogs"
       la Palette développe et recentre cette catégorie

  • une seconde icône à droite de la précédente, qui sert a "annuler" la sélection répétitive (similaire à la flèche d'annulation Delphi 1)
       localisez un contrôle dont vous souhaitez plusieurs exemplaire sur la tForm
       appuyez sur Majuscule et sur le composant dans la Palette
       cliquez plusieurs fois sur la tForm
       un nouvel exemplaire de ce composant est déposé sur la tForm
       pour annuler ce dépôt répétitif, cliquez sur la flèche d'annulation (flèche jaune de la figure de la Palette)

  • une troisième icône, à droite de la précédente, appelée le filtre, sert à sélectionner le contrôle par son nom. Cherchons par exemple un tButton
       cliquez une fois sur le "filtre" (flèche verte)
       rien de particulier ne se passe
       commencez à taper le nom du composant, dans notre cas
    t    B
       tous les contrôles commençant par "tb" sont affichés

    tools_palette_filter

       continuez à frapper "utton", ou si vous trouvez votre bonheur dans les composants filtrés à cette étape de la frappe, sélectionnez celui qui vous intéresse et posez-le sur la tForme

    Notez que le filtre est aussi accessible par Ctrl-Alt P

  • une icône en haut à droite, ressemblant à une punaise, permet de mettre la Palette en mode "déroulant sur la droite"
       cliquez sur la "punaise" en haut à droite de la Palette
       la palette est représentée comme une barre verticale à droite le long de l'écran
       cliquez aussi sur la "punaise" du gestionnaire de projet
       celui-ci est aussi remplacé par une barre verticale. Voici alors la présentation:

    tools_palette_drop_left_60

       pour visualiser et utiliser l'un des deux éléments, passez simplement la souris au-dessus de l'une des barre verticales, et le NoteBook sera ouvert (comme une combo, mais horizontalement)

    Pour supprimer le placement à la marge droite
       ouvrez le Notebook
       cliquez sur la punaise
    En général, il faut utiliser "View | Desktops | Default Layout" pour retrouver toute la disposition initiale


Nous pouvons reorganiser les onglets, un bloc d'onglets, et des composants d'une page de la Palette par simple "drag and drop". Et nous avons des options générales d'organisation de la Palette par "View | Environment Options | Tools Palette"



Lorsque nous lançons Delphi, ou que dans le panneau central nous avons sélectionné "Code" ou "History", la Tools Palette affiche d'autres onglets que les onglets contenant des composants. Il s'agit esssentiellement de wizards que nous pouvons trouver par "File | New". Par exemple "Other File" de la Palette a le même contenu que le dialogue trouvé par "File | New | Other File"

tools_palette_design_60



Parmi nos remarques

  • le fait que la tool palette dépende de l'onglet ("Code", "Designer", "History") du panneau central est au début un peu déroutant (la Palette Delphi 6 ne l'était pas)
  • le clic involontaire sur la "punaise" fait disparaître la Tools Palette, et "View | Tools Palette" la fait resurgir, mais à côté du gestionnaire de projet. "View | Desktops | Default Layout" remet tout en place
  • le tirer-glisser permet certes de réorganiser l'ordre des onglets, mais trop facilement. Le filtre devient dans ce cas la seule façon de récupérer un composant. En général je commence par systématiquement fermer tous les onglets, et travaille sur un seul onglet à la fois ("dbExpress", ou "IW Standard" etc



5 - le panneau central ("Code", "Design", "History")

5.1 - Le panneau central

Ce panneau contient un NoteBook, avec plusieurs onglets en bas
  • lors du lancement, nous avons une page d'accueil:

    welcome_page_60.png

    avec essentiellement un historique des 5 derniers projets

  • une fois un projet chargé, nous avons 3 ou 4 onglets contenant le code, la Forme, l'historique, et en ASP.NET le code .HTML. Pour des "projets" autre que Delphi, comme des documents Web ("File | New | Other | Web document" il n'y a en général qu'un onglet correspondant au document


5.2 - Le Code (l'éditeur de texte Pascal)

5.2.1 - La marge gauche (la gouttière)

Traditionnellement, la marge gauche contient
  • les numéros de ligne
  • les icônes "+" et "-" de compression / développement de section
  • les points d'arrêt (un cercle rouge)
  • les signets
Elle a été un peu allégée car les numéros de ligne ne sont présentés que toutes les 10 lignes et pour la ligne courante

code_line_number



Lorsque nous modifions des lignes, une barre jaune verticale est affichée, et pour les parties modifiée lors de cette session et sauvegardées, la barre devient verte:
   à la position du curseur (ligne 18), tapez "abc", sauvegardez, tapez "def"
   voici les barres jaunes et vertes:

code_new_text



5.2.2 - Error Insight

En même temps que nous tapons du texte, Delphi analyse ce texte. Si une erreur est détectée (par rapport à la syntaxe Pascal dans notre cas), une vaguelette rouge est affichée sous le texte erronnée. Dans l'exemple ci-dessus, "def" est incorrect et est souligné avec le "wriggle" rouge

De plus, comme nous l'avons déjà mentionné, le panneau Structure récapitule les erreurs détectées dans le code.

Si nous plaçons la souris sur la vaguelette, une bulle présente des informations complémentaires:
   placez la souris sur "def"
   la bulle d'information apparaît:

code_error_insight

et, effectivement, de définir un nouveau type avant le "d" de "def" aurait été correct:

abc= String[5];
def ...ooo...



Il est possible d'annuler "Error Insight par "Tools | Options | Editor Options | Code Insight | Error Insight"

code_editor_options_60



5.2.3 - Help Insight

Lorsque nous laissons le curseur "traîner" sur un symbole du texte, une bulle affiche des informations sur ce symbole (unité, ligne de la déclaration, unité Delphi ...)

Par exemple
   laissez le curseur sur "Button1
   une bulle apparaît indiquant que Button1 est défini à la ligne 11, et que tButton est défini dans l'unité STDCTRLS.PAS

code_tooltip_help_insight



Il est possible d'annuler "Error Insight par "Tools | Options | Editor Options | Code Insight | Tooltip Help Insight"

Cette bulle d'informations complémentaire apparaît aussi dans les bulles "Code Insight" et dans les propositions de terminaison de code ("Code completion") que nous examinerons ci-dessous



5.2.4 - SyncEdit

Le but de SyncEdit est de modifier de façon synchronisée le nom de plusieurs identificateurs présents dans une partie de texte.

Voici un petit calcul de total:

var sommeInteger;
    iInteger;

  somme:= 0;
  for i := 1 to 5 do
    somme:= sommei;
  Caption:= IntToStr(somme);

Nous pouvons changer "i" en "indice" en utilisant SyncEdit
   sélectionnez le texte comportant le code ci-dessus
   le symbole SyncEdit (deux crayons parallèles) est présenté dans la marge gauche

code_syncedit_start

   cliquez l'icône SyncEdit
   le texte est présenté avec les symboles ayant au moins 2 occurences:

code_syncedit_display

et:

  • "i" étant présent 3 fois dans le texte sélectionné, et que c'est le premier identificateur présent plusieurs fois, est affiché
    • en vidéo inverse pour sa première occurence
    • encadré dans des boîtes pour les autres occurences
  • "somme" qui est aussi présent plusieurs fois est souligné
  • les autres identificateurs ne sont ni encadrés, ni soulignés
   pour changer "i" en "indice", tapez "indice"
   le nom est changé dans toutes les occurences


Notez que

  • une fois "i" remplacé, nous pouvons naviguer vers les autres occurences ("somme" dans notre cas) par Tab (ou Maj-Tab pour reculer)
  • nous pouvons remplacer l'identificateur en tapant du code dans n'importe laquelle de ses occurences
  • dans notre exemple, la première apparition de "somme" n'était pas sélectionné, et ne fait pas partie (ne sera pas remplacé) par SyncEdit
  • une partie de code SyncEdit est supprimée, soit en cliquant le symbole SyncEdit au début de la zone synchronisée, soit en quittant l'Editeur
  • SyncEdit est lexical, pas sémantique:
    • si nous sélectionnons une partie de code contenant somme qui est un Integer, et dans une autre procédure faisant partie de la sélection, somme est déclaré comme une String, les deux variantes seront inclues dans SyncEdit. Si nous souhaitions modifier uniquement les somme d'un type, il faut utiliser le Refactoring
    • de plus la synchronisation ne porte que sur le bloc sélectionné (pas dans les classes descendantes ou les .DFM)


5.2.5 - Live Templates

Les modèles de code ("Code Templates") existent depuis Delphi 4. Une version plus dynamique, "Live Template" sont à présents fournis avec Delphi 2006.

Il s'agit de fragments de code dont la structure est définie par un texte .XML auto descriptif, pour permettre l'insertion de code intelligente et la navigation interactive entre les emplacements à remplir de ce fragment.

Supposons que nous ayons à écrire la boucle FOR suivante:

for indice := 1 to 5 do
begin
  somme:= sommeindice;
end;

Nous pouvons demander à Delphi de générer automatiquement la structure FOR TO DO BEGIN END en utilisant un template:
   sélectionnez l'onglet "Code"
   positionnez le curseur à l'endroit où doit être créée la boucle
   ouvrez la liste des Live Templates en sélectionnant "View | Template"
   les templates disponibles (soit pour votre personnalité, soit pour Delphi, C+ et l'IDE) est présentée à la place de l'Inspecteur d'Objet
   ouvrez le TreeView, ou, s'il y en a plusieurs, le TreeView Delphi
   tous les Templates sont présentés:

code_live_templates_60

   sélectionnez dans la liste à gauche "forb" (== FOR avec BEGIN et END) et double-cliquez ce Template
   l'Editeur ajoute le Template au code, et il est "live" car il présente les parties à remplacer dans de zones de texte encadrées:

code_live_template_code_

Notez que nous avons, en prime, un affichage Help Insight

   nous pouvons naviguer d'une partie variable à une autre par Tab et Maj-Tab, comme dans SyncEdit

Et nous remplaçons les parties de texte encadré par nos choix. Ici, nous pouvons taper
  indice Tab 1 Tab 10

   les parties variables sont remplacées ET la variable indice, qui n'est pas déclarée dans notre procédure a été automatiquement ajoutée


Quelques remarques

  • Active Template supporte l'insertion de texte intelligente (Alias Scripting): la visite d'un paramètre provoque des traitements sur le code. Dans le cas de "forb", lorsque nous changeons le nom du compteur, si aucune locale n'est déclarée avec ce nom, la déclaration est ajoutée
  • au lieu d'afficher tous les Templates à la place de l'Inspecteur, nous pouvons aussi en afficher la liste depuis l'Editeur par Ctrl-J
       positionnez le curseur dans le texte
       tapez Ctrl-J
       un menu contextuel contenant la liste des Live Templates est affichée:

    code_live_template_ctrl_j

       sélectionnez un Template et tapez Entrée
  • il est aussi possible de taper les premiers caractères d'un Template et invoquer le menu contextuel, ce qui affichera les Templates commençant par ces lettres
       positionnez le curseur
       tapez
      fo Ctrl-J
       les Templates commençant par "fo" sont affichés

    code_live_template_incremental_ctrl_j
    "

  • les live templates sont invoqués automatiquement si "Tools | Options | Editor Options | Code Insight | Code Template Completion" est coché
    Dans ce cas, le template est affiché lorsque nous tapons le raccourci du template "forb" suivi de Tab


Le Template Manager, invoqué comme indiqué ci-dessus par "View | Template" présente donc la liste des templates, et plusieurs icônes permettant de lister, filter, exécuter et éditer (modifier) un Template:

code_live_templates_manager_

Les Live Templates sont définis par un texte au format .XML qui spécifie le nom, les zones fixes et les zones variables, ainsi que le scripts à exécuter. Voici le texte qui définit "repeat":
   ouvrez le Template Manager par "View | Template"
   sélectionnez "repeat"
   cliquez l'icône "Edit"
   le texte .XML qui définit "repeat" apparaît

code_live_templates_definition

Nous avons mis en vidéo inverse le code du REPEAT proprement dit

Et nous avons la possibilité de créer un nouveau Template:
   sélectionnez "File | New | Other | Code Template" ou bien dans le Template Manager, cliquer "New"
   le squelette d'un nouveau Template est présenté:

code_live_templates_new

   nous pouvons sauter d'un emplacement à un autre avec Tab, et des bulles d'aide nous assistent dans cette opération (le nouveau Template est écrit comme un template lui-même)


Block Surround désigne la technique d'encapsulation d'une partie de code sélectionnée par un Template. Ne sont concernés que les Templates qui peuvent "englober" du code, comme TRY, REPEAT etc. Supposons que nous avons quelques lignes à inclure dans un TRY:
   sélectionnez les lignes de code Pascal que vous souhaitez englobler
   ouvrez le menu contextuel par clic-droit et sélectionnez "surround | try"

code_live_templates_new

   le menu contextuel ne présentant que les Templates pouvant entourer du code sont présentés
   sélectionnez "try"
   notre texte est entouré ET indenté
Les Templates qui peuvent entourer du code ont l'attribut XML "surround" à True dans leur définition .XML



Block Completion est la technique qui terminent certaines constructions syntaxique de Pascal. Par exemple, après BEGIN, Pascal exige qu'il y ait un END. Par exemple
   tapez
  BEGIN Entrée
   un END est ajouté après le curseur
Pour que Block Completion fonctionne, il faut cocher "Tools | Options | Editor Options | Code Insight | Code Template Completion"



5.2.6 - Code Completion

Code Completion est la présentation par l'Editeur de la liste des méthodes d'une classe, ou les paramètres d'un appel de PROCEDURE.

Par exemple
   tapez
    Button1.
   les attributs et méthodes de Button1 sont présentés

code_code_completion

   sélectionnez l'élément que vous souhaitez utiliser et tapez Entrée


5.2.7 - Commenter du texte

Nous pouvons placer des commentaires // au début de plusieurs lignes de la façon suivante:
   sélectionnez une ou plusieurs lignes de texte
   tapez
  Ctrl /
   chaque ligne est précédée de //
Et pour supprimer les //, sélectionnez et tapez Ctrl /



5.2.8 - Signets (BookMarks)

Pour pouvoir sauter d'un emplacement à un autre du code, nous pouvons poser des signets
   positionnez vous à l'emplacement où vous souhaitez poser un signet
   sélectionnez "clic droit | Bookmark | nnn" ou tapez Ctrl-Shift nnn (nnn étant un chiffre entre 0 et 9)
   l'onglet et son numéro est affiché dans la marge gauche:
Pour sauter à l'emplacement d'un curseur
   sélectionnez "clic droit | Bookmark | nnn" ou tapez Ctrl-Shift nnn (nnn étant un chiffre entre 0 et 9)

code_bookmark

Pour sauter à l'un des Bookmarks
   sélectionnez "clic droit | Goto Bookmark | nnn" ou tapez Ctrl-nnn (nnn étant un chiffre entre 0 et 9)


Les signets peuvent être rendus persistents en ajustant les options d'édition



5.2.9 - Quelques Raccourcis

Il existe de nombreux raccourcis pour taper le code, et en voici quelques-uns:
  • navigation dans le code
    • pour sauter d'une méthode à définition:
      • Ctrl-Maj-Nord, et Ctrl-Maj-Sud pur le trajet inverse
    • pour sauter de méthode en méthode (method hopping)
      • Ctrl-Alt-Sud et Ctrl-Alt-Nord
      • Ctrl-Alt-Home et Ctrl-Alt-End (saut à la première ou dernière méthode)
    • pour sauter dans les méthodes d'une classe ("class lock"):
      • Ctrl-Q L (Ctrl et Q, suivi de L): ne sautera qu'aux méthodes de cette classe
      • pour supprimer le verrouillage, Ctrl-Q L


5.2.10 - Find in File

L'affichage de la recherche peut être regroupée par fichier:
   sélectionnez "Search | Find in File", tapez "Form1", sélectionnez le répertoire et lancez la recherche
   les fichiers contenant l'élément cherchés sont affichés, et en cliquant "+" nous voyons les occurences dans le fichier

code_find_in_file_60



Il y a aussi un nouvel outil de recherche, qui trouve les références d'un identificateur:
   sélectionnez "Button1
   sélectionnez "Search | Find References" (ou menu contextuel, ou Maj-Ctrl Entrée)
   une liste des références est affichée

code_find_references

Pour supprimer des références de la liste, cliquez l'icône d'annulation



Pour rechercher (ouvrir) une UNITé, nous pouvons utiliser "Find Unit"
   sélectionnez "Refactor | Find Unit"
   une liste est présentée
   tapez "tForm"
   les endroits où ce type existe (y compris dans les UNITés de la VCL) sont présentés

code_find_unit



5.2.11 - Format de Sauvegarde

Nous pouvons spécifier le format du fichier sous lequel sera sauvegardé le source (ANSI, binaire, UTF8 etc):
   sélectionnez le code, et "clic droit | File Format"


5.2.12 - Refactoring

Refactoring est un ensemble de techniques permettant de réorganiser le code. Nous pouvons ainsi renommer des identificateurs, créer des attributs dans une CLASSe etc

Commençons par changer le nom d'un attribut dans une CLASSe:
   dans le code, sélectionnez Button1
   sélectionnez "Refactor | Rename" (ou "clic droit souris | Refactoring | Rename field Button1", ou encore Maj-Ctrl E)
   un dialogue nous demande quel sera le nouveau nom:

code_refactoring_change_name_

notez que nous avons laissé coché la case "view reference", ce qui nous permettra de sélectionner dans la liste les noms que nous souhaitons renommer

   tapez, par exemple, "imprimer" et cliquez "Ok"
   en dessous de l'Editeur, la liste des modifications est présentée (flèches rouges dans le Refactoring Manager):

code_refactoring_do_change_name

Notez que le Refactor nous propose de renommer à la fois dans le code et dans le Designer (dans l'Inspecteur d'Objet)

   vous pouvez supprimer de cette liste les occurences que vous ne souhaitez pas renommer (sélectionnez, et utilisez l'icône "remove", puis appliquer les changements de nom en cliquant la première icône à gauche (flèche verte)
   Button1 est renommé imprimer dans l'Inspecteur d'objet (Caption et Name), ainsi que dans la CLASSe tForm1


Nous pouvons aussi extraire certaines lignes pour en faire une procédure. Supposons que sur ButtonClick, nous ayons quelques lignes qui calculent une somme (lignes sélectionnées)

code_refactor_extract_method

Nous allons créer une méthode qui calcule la somme:
   sélectionnez "Refactor | Extract Method" (ou le menu contextuel, ou Maj-Ctrl M)
   un dialogue vous propose le code à extraire:

code_refactor_extract_dialog

Notez que somme a été transformé en paramètre VAR, ce qui est très bien

   tapez le nom pour votre méthode (compute_sum dans notre cas) et cliquez "Ok"
   la méthode est déclarée dans la CLASSe tForm1, le code présenté ci-dessus placé dans l'IMPLEMENTATION, et le texte sélectionné est remplacé par un appel à cette méthode

code_refactor_do_extract



Mentionnons que

  • une variable locale a été déplacée, mais qu'il manque le ";"
  • dans la liste des souhaits nous pourrions mentionner de créer un FUNCTION


Voyons encore comment déclarer une variable. Supposons que nous ayons tapé le code suivant:

code_refactor_declare_variable

Pour déclarer la variable (globale, locale, champ de tForm1)
   placez le curseur sur somme
   sélectionnez "Refactor | declare field"
   un dialogue nous propose de spécifier le type (pour les tableaux la taille) et le niveau de visibilité (PRIVATE etc):

code_refactor_declare_field

   remplissez les informations et cliquez "Ok"


Refactoring comporte beaucoup d'autre options nous permettant, par exemple

  • de déclarer automatiquement les locales: ("define variables")
  • renommer un attribut d'une classe
  • transformer un String en ResourceString (permet d'avoir dans du code des références vers la même chaîne)
  • changer les noms
    • pour les classes, interfaces, propriétés, méthodes, fonctions procédures, variables, constantes
  • changer la visibilité de certains attributs, extraire une interface, extraire une super-classe
L'exploration du menu Refactoring est assez explicite, et les essais simple à réaliser.



Le Refactoring fonctionne en tenant compte de la sémantique du code. Ainsi, les remplacements sont appliqués:

  • dans les classes descendantes
  • dans les resources associées (.DFM)


Finalement, le Refactoring touche aussi les Design Patterns, mais pour cela il faut avoir créé un modèle correspondant à notre projet.



5.3 - Le Designer (la tForm)

Le second onglet "Design" du panneau central présente la tForm usuelle, et correspond donc à la surface de conception, le Designer. Voici les nouveautés de ce Designer.



Lorsque nous sélectionnons un contrôles, une bulle résume ses propriétés
   sélectionnez l'onglet "Code"
   sélectionnez Button1
   une bulle présente sa position

designer_guide



Si nous déplaçons un contrôle et qu'il se trouve aligné avec un autre contrôle, des guides visuels représentent cet alignement, ainsi qu'un guide violet présente l'alignement du texte
   alignez Button2 avec Button1
   les deux types de guides sont affichés

designer_alignment_guides

Si vous créez des contrôles visuels, vous pouvez spécifier comment seront affichés ces guides



Nous pouvons proposer certaines règles d'espacement entre nos contrôles. Les valeurs d'espacement sont spécifiées par Control.Margin, et sont visualisées par de petits segments gris entre les contrôles lorsque l'écartement est exactement respecté (au pas de la grille près)
   rapprochez Button2 de Button1
   lorsque la distance est de l'ordre de Button2.Margin.Top, à 8 pixels près, nous voyons la barre verticale:

designer_alignment_guidelines

Les contrôles ayant une propriété Align, ont maintenant en plus une propriété AlignWithMargin.

Il existe aussi une propriété Control.Padding qui détermine l'écartement entre les contrôles, qui fonctionne pour l'espacement dans un conteneur (tPanel etc). De plus, si nous utilisons un tFlowPanel ou tGridPanel, Margin et Padding sont utilisés à l'exécution pour gérer la position des contrôles (comme pour une <TABLE> .HTML)

Ces conseils d'alignements sont contrôlés par "Tools | Options | Environment Options | VCL Designer | Use Designer Guidelines"



Nous pouvons indiquer à quelle position de l'écran la tForm sera présentée à l'exécution. Pour cela nous utilisons la petite représentation de la tForm par rapport à l'écran, située en bas à droite du Designer:
   dans le Virtual Screen (flèche rouge), déplacez le petit rectangle représentant notre tForm (flèche jaune)

designer_virtual_screen_position

   compilez et exécutez: la fenêtre sera affichée en bas à droite de l'écran
Nous pouvons inhiber cet affichage par "Tools | Options | Environment Options | VCL Designer | Show Virtual Position"



Finalement nous pouvons utiliser un Designer "flottant" (= visible en même temps que le code) en décochant "Tools | Options | Environment Options | VCL Designer | Embedded Designer". Mais cette option de prendra effet qu'au prochain chargement de Delphi.



5.4 - L'Historique (les versions précédentes)

Les versions successives de nos sources sont sauvegardées dans l'historique (par défaut 10) et nous pouvons
  • visualiser une version précédente
  • restaurer une ancienne version
  • afficher la différence entre deux versions


Pour visualiser une précédente version d'un .PAS
   du panneau central, sélectionnez "History"
   le gestionnaire des historiques est affiché
   sélectionnez l'onglet "Contents", dans la tComboBox du dessus le fichier, et dans la tListView, le numéro de version qui vous intéresse (17 dans notre cas)
   le contenu du fichier est affiché

history_contents_



L'onglet "Info" affiche quelques informations:

history_infos_



Plus intéressant, nous pouvons visualiser les différences entre deux versions:
   sélectionnez l'onglet "Diff"
   dans la liste de gauche, sélectionnez 17, et dans la liste de droite "buffer" (= le texte en mémoire)
   les différences sont affichées:

history_diff

Nous pouvons

  • sauter d'une différence à une autre par les icônes en haut de "History"
  • revenir à une version antérieure en utilisant l'icône "Revert"
  • si nous utilisons "Star Team Version Control", nous pouvons aussi examiner les changements effectués par d'autres développeurs, même si le nom d'un fichier a été modifié



6 - Vos Remarques

Ce type d'article est plutôt pénible à rédiger, mais au moins nous avons un endroit centraliser pour présenter les nouveautés de l'IDE Delphi.

Cette IDE est tellement riche, que nous avons certainement oublié ou sauté de nombreux éléments.

Comme d'habitude:

  • nous vous remercions de nous signaler toute erreur, inexactitude ou problème de téléchargement en envoyant un e-mail à jcolibri@jcolibri.com. Les corrections qui en résulteront pourront aider les prochains lecteurs
  • tous vos commentaires, remarques, questions, critiques, suggestion d'article, ou mentions d'autres sources sur le même sujet seront de même les bienvenus à jcolibri@jcolibri.com.
  • plus simplement, vous pouvez taper (anonymement ou en fournissant votre e-mail pour une réponse) vos commentaires ci-dessus et nous les envoyer en cliquant "envoyer" :
    Nom :
    E-mail :
    Commentaires * :
     

  • et si vous avez apprécié cet article, faites connaître notre site, ajoutez un lien dans vos listes de liens ou citez-nous dans vos blogs ou réponses sur les messageries. C'est très simple: plus nous aurons de visiteurs et de références Google, plus nous écrirons d'articles.



7 - L'auteur

John COLIBRI est passionné par le développement Delphi et les applications de Bases de Données. Il a écrit de nombreux livres et articles, et partage son temps entre le développement de projets (nouveaux projets, maintenance, audit, migration BDE, migration Xe_n, refactoring) pour ses clients, le conseil (composants, architecture, test) et la formation. Son site contient des articles avec code source, ainsi que le programme et le calendrier des stages de formation Delphi, base de données, programmation objet, Services Web, Tcp/Ip et UML qu'il anime personellement tous les mois, à Paris, en province ou sur site client.
Créé: jun-07. Maj: aou-15  148 articles, 471 sources .ZIP, 2.021 figures
Contact : John COLIBRI - Tel: 01.42.83.69.36 / 06.87.88.23.91 - email:jcolibri@jcolibri.com
Copyright © J.Colibri   http://www.jcolibri.com - 2001 - 2015
Retour:  Home  Articles  Formations  Développement Delphi  Livres  Pascalissime  Liens  Download
l'Institut Pascal

John COLIBRI

+ Home
  + articles_avec_sources
    + bases_de_donnees
    + web_internet_sockets
    + prog_objet_composants
    + office_com_automation
    + colibri_utilities
    + uml_design_patterns
    + graphique
    + delphi
      – delphi_8_vcl_net
      – d8_windows_forms
      – turbo_delphi
      – les_versions_delphi
      – roadmap_delphi_6/7
      – ide_delphi_2006
      – rad_studio_2007
      – roadmap_delphi_4/8
      – raccourcis_clavier
      – delphi_prism
      – roadmap_delphi_8/10
      – demos_sur_sourceforge
      – delphi_xe
      – migration_unicode
      – delphi_xe2
      – delphi_xe2_tour
      – roadmap_2011
      – maj_delphi_xe2_1
      – delphi_xe3_lancement
      – delphi_xe3_et_apres
      – delphi_xe3_infos
      – delphi_xe3_recap
      – roadmap_mobile_studio
      – delphi_xe4_ios
      – delphi_xe4_android
      – roadmap_delphi_2014
      – rachat_embarcadero
    + outils
    + firemonkey
    + vcl_rtl
    + colibri_helpers
    + colibri_skelettons
  + formations
  + developpement_delphi
  + présentations
  + pascalissime
  + livres
  + entre_nous
  – télécharger

contacts
plan_du_site
– chercher :

RSS feed  
Blog

Formation Delphi 7 complete L'outil de développpement, le langage de programmation, les composants, les bases de données et la programmation Internet - 5 jours
Formation de Delphi 7 à Xe3 Présentation des nouveautés de Delphi 5, 6, 7 à Delphi Xe, Xe2, Xe3: nouveautés Rtl (génériques, anonymes, RTTI), Vcl (LiveBindings, FireMonkey, Mobiles), outil - 5 jours