menu
  Home  ==>  entre_nous  ==>  un_colibri_au_japon   

Un Colibri au Japon


1 - Les préparatifs du voyage au Japon

Ce voyage s'est décidé et organisé rapidement :
  • le 20 Janvier j'effectuais une formation "migration Delphi Unicode", et un stagiaire a parlé d'un séjour au Japon qui l'avait enchanté
  • une fois la décision prise
    • durée de 2 à 3 semaines
    • visite à l'Office du tourisme du Japon
    • recherche Internet :
      • le site Japonly.com qui m'a beaucoup inspiré
      • le site de Kanpai
      • quelques voyagistes (Marco Vasco)
    • commande du Routard et de Lonely Planet
    • le résultat fut une liste des sites à visiter avec un calendrier
    • réservation des billets d'avion le 21 février
    • décision d'une stratégie minimisant les changements d'hôtels. En gros Takayama, Kyoto, Miyajima, Tokyo. Puis utilisation des trains pour des visites d'une journée
    • en utilisant Hyperdia, calcul des temps de trajets grande distance, pour savoir quand nous arriverions à Takayama, Kyoto, Miyajima et Tokyo.
    • choix et réservation d'hôtels "locaux"
      • Takayama Ryokan
      • Ryokan à Kyoto
      • une nuit chez les moines à Koyasan
      • une nuit à Miyajima
      • dans une famille à Tokyo (Homestay.com)
      Vers le 11 mars tous nos hôtels étaient réservés
    • regroupement des sites par jour en fonction de la proximité
    • recherche des trajets en train en utilisant Hyperdia pour accéder à ces groupes de sites. Pour Kyoto détail des bus à prendre. Pas utile pour Tokyo où venant de banlieue où se trouvait notre famille, tout tournerai surtout autour la Yamanote line (ligne de métro circulaire)


Au final un calendrier raisonnable (date, ville d'hébergement, hôtel, liste des lieux à visiter) a été rédigé (Notepad !):

 
 
j1  ven  7 Tokyo      FlexStay 16h30 narita 
j2  sam  8                     train tokyo nagano toyama takayama : 4heures 
           Takayama   Ryokan_t village hida no sato 30 min 
                               temple hachimangu 
                               musée des festivals, musée matsuni yatai 
                               vieuw quartier sanmachi 
j3  dim  9                     rivière Miyagawa, marché matinal 
           Kyoto      Yasumoto train takayama Nagoya, shinkansen Kyoto: 2h35 
                               Gion 
                                 temple kennin ji 
                                 Yasaka shrine - Maruyama park 
j4  lun 10                     temple ginkaku ji (pavillon d'argent) p-205 
                               chemin de la philosophie 
                               Nanzen ji p-227 
                               temple Kiyomizu - pilottis p-205 p-220 
j5  mar 11                     temple Ryoanji 
                               temple kinkaku ji Pavillon d'Or p-105 p-205 
                               temple Daitoku ji jardin sec 
                               jardin Hirano Jinja (sakura) 
j6  mer 12                     Uji, temple byodo (ligne nara) 
                               Nara 
                                 Temple Todaiji p-300 
                                 parc de Nara - daims  nara koen p-268 
                                 sanctuaire Kasuga-Taisha p-298 
j7  jeu 13                     château de Nijo-jo p-219 
                               Himeji 
                                 chateau himeji - patrimoine 
                                 Jardin Koko-en 
                               kurashiki - quartier historique bikan 
j8  ven 14 Koyasan    Daimyoo  nuit chez les moines - pass 1 jour 
                               porte daimon 
                               temple Ise Jingu 
                               konpon daito 
                               temple kongobuji jardin pierre 
                               gobyo bashy bridge 
                               sanctuaire kobo daishi 
j9  sam 15 Kyoto      Yasuma   sanctuaire Fushimi inari - toris rouges p-205 
                               Arashimaya 
                                 temple Tenryuji 
                                 bambous p-204 
j10 dim 16 Miyajima   Kaniwa   train kyoto hiroshima Miajima 4h30 
                               sanctuaire Itsukushima Jinja patrimoine, tori 
                               mon misen 
                               parc moniji 
                               Daisho in p-334 
j11 lun 17 Tokyo      famille  train myajima hiroshima tokyo 5 heures 
j12 mar 18                     kamakura 
                               quartier komachi 
                               temple hachiman gu 
                               temple Kencho ji 
                               temple engaku ji 
                               kotoku in : le boudha 
j13 mer 19                     hakone == 1 jour  bus 2h15 
                               funiculaire Gora Sounzan 
                               télécabine Sounzan Tokendai ko 
                               croisière sur le lac Ashi 
j14 jeu 20                     Nikko 
                               temple Futurasan 
                               temple Toshogu 
                               pont sacré 
                               jardin botanique 
                               cascade ryuzu kegon 
j15 ven 21                     vieux quartier d'Asakusa 
                                 grossistes 
                                 temple Senso-ji 
                                 tour SkyTree 
                               AkiHabara 
                               marché Ameyoko 
                               parc uneno 
                               zone yanesen cartier Yanaka 
j16 sam 22                     marunouchi (gare) 
                               palais impérial 
                               ginza 
                               marché au poisson Tsukiji 
                               jardin Hama Rykiu Shidome 
                               Roppongi 
j17 dim 23                     Shibuya 
                                 chien Hatchki 
                                 carrefour scrambling 
                                 (- quartier Harajuku - mode jeunes) 
                               avenue Omotesanndo (avenue Montaigne) 
                                 bazar oriental 
                               rue takeshita dori 
                               sanctuaire Meiji jingu 
                               shinjuku (étudiants) 
                                 2 tours jumelles 45e etage gratuit 
                                 quartier Golden Gai 
                                 quartier Kabukischo 
j18 lun 24                     Shubuya à HakiHabara 
j19 mar 25                     train haneda 1 heure 30 
                               10h35 haneda 

Ce programme est le programme réellement réalisé (légèrement modifié à cause de la météo et quelques retards de train). Les numéros "p-nnn" correspondent aux pages de Lonely Planet qui contiennent la photo du site de cette ligne.



Une semaine avant le départ:

  • achat de la réservation en France du JR Pass
  • réservation d'un boîtier Wifi (Ninja)
  • achat de Yens pour couvrir les hôtels (Ryokan et hébergement en famille devant être payés en liquide) et les dépenses courantes



2 - Les sites visités au Japon

2.1 - Le plan global

map

et, en majuscules, les villes où nous avons dormi, en minuscules les villes que nous avons visitées à partir de là.



2.2 - J1 Arrivée à Tokyo

 
Déroulement
  • arrivée à Tokyo à 16h
  • récupération du boîtier Ninja Wifi à Narita
  • échange du certificat JR Pass contre le véritable Pass. Une queue de 15 minutes, puis l'employé s'est chargé de réserver les places du Narita Express, ainsi que les places pour le Shinkansen Tokyo Toyoma du lendemain
  • trajet vers le Flexstay Inn. La plus petite chambre que j'ai connue: 2m par 5m. Une valise ne peut être ouverte à plat sauf sur le lit. Néanmoins très calme. Un peu loin de Tokyo Central, mais parfait pour une nuit



2.3 - J2 Takayama

map
  • ** village folklorique de Hida no Sato
    village reconstitué avec un thème par maison

  • ** temple Hachiman Gu

    hachiman_gu

  • ** musée des festivals : un ensemble de chars qui sont promenés dans la ville lors de cérémonies annuelles

    P1070046

  • *** situé dans un autre bâtiment un musée de maquettes de temples, de palais et de défilés absolument époustouflants

    P1070071

  • * bâtiment du trésor et sa porte

  • ** vieux quartier Sanmachi Suji old town : une rue parallèle au bord de la rivière Miyagawa. Echoppes alimentaires, quelques restaurants. Une foule de touriste, mais qui s'est vidée rapidement après 17 heures

  • * marché du matin au bord de la Myagawa : petits stands de légumes (radis, champignons), friandises. Dans les boutiques, bibelots et souvenirs. Un libraire
 
Au niveau du déroulement
  • Shinkansen Tokyo -> Takayama via Nagano. Vue superbe des montagnes près de Nagano. Petit train Toyoma -> Takayama
  • arrivée au Ryokan Takayama. Accueil très chaleureux, présentation des lieux, remise du plan de Takayama
  • visite du village de Ida (30 minutes à pied depuis la gare), retour, Hachiman gu, Sanmachi Suji
  • premier bain chaud au Ryokan. Première nuit sur les futons
  • en tout de l'ordre de 8km à pied
Le lendemain matin
  • visite du marché avant de prendre le train pour Kyoto.
  • train Takayama -> Nagoya à travers la montagne. Le train circule à flanc gauche de la vallée. Shinkansen Nagoya -> Kyoto
A améliorer :
  • à l'arrivée à Takayama, prendre les horaires de départ vers Kyoto (trains toutes les heures) pour éviter de patienter à la gare



2.4 - J3 Kyoto

2.4.1 - Plan général de Kyoto

map_4_3



2.4.2 - J3 Gion

map
  • *** promenade le long des quais de la Kamo River en direction de Gion. Une profusion de cerisiers, des promeneurs en train de photographier à tout va.

    de_la_kamo

  • ** Gion : petites ruelles avec des lanternes et des cabarets partout

    kyoto_gion

  • ** temple Kennin ji. Cerisiers dans le jardin

    kennin_ji

  • sortie vers Yasaka shrine

    yasada_shrine

  • *** retour par les quais et les cerisiers illuminés. Féérique !

    de_la_kamo_de_nuit

 
Pour le détail
  • arrivée à Kyoto vers midi. Notre Ryokan se trouvant au nord de la gare, sortie vers la Tokyo Tower
  • très bon accueil au Ryokan
  • trajet Gion aller retour à pied : 4 heures



2.5 - J4 Ginkaku Ji, Nanzen Ji, Kiyomizu Dera

ginkaku_ji_map
  • ** Ginkaku ji : magnifique jardin, le premier jardin de pierre

    ji

  • *** Chemin de la philosophie : canal bordé de cerisiers d'environ 2 km.

    de_la_philosophie

  • ** Nanzen ji : vue du jardin depuis le temple, jardin de pierre

    ji_2

  • ** Kiyomizu Dera : ensemble de temples et pagode. Un cimetière important

    dera

 
Détails
  • trajet Gare -> Ginkaku ji en bus. Le reste à pied
  • Ginkaku-ji -> Nanzen ji: le chemin de la philosophie est juste en sortant du Ginkaku ji
  • Nanzen-ji -> Kiomizu dera: le chemin est un peu plus difficile à trouver
  • Kiyomizu Dera : le temple principal était en restauration ce qui empêchait de voir les fameux pilotis.
  • à pied, Ginkaku -> Kiyomizu : 5 km



2.6 - J5 Ryoan Ji, Kinkaku Ji, Daitoku Ji

map
  • ** Ryoan ji

    ji

  • ** Kinkaku ji

    ji

  • Daitoku ji : ensemble de temples. Nous en avons visité deux :
    • ** Oubai in : magnifique jardin humide

      ji_oubai_in

    • ** Daisen in : superbe jardin en pierre, avec une explication de la symbolique de ce jardin.

      ji_daisen_in

  • ** jardins Hirano Jinja. Un des jardins les plus célèbres pour ses cerisiers

    jinja

 
  • accès à Ryokan ji par bus. Trajet à pied jusqu'aux jardins Hirano Jinja
  • Oubai in : jardin de pierre dérangé par les échaffaudages d'une restauration
  • Daisen in : un document cartonné qui détaille la symbolique du jardin de pierre est prêté. Nous avons aussi acheté un petit fascicule plus détaillé.
  • journée de pluie battante. En particulier aux jardins Hirano Jinja, les tables étaient dressées pour une fête qui n'a sans doute pas eu lieu
  • trajet à pied de 6 km



2.7 - J6 Uji, Nara

2.7.1 - J6-1 - Uji

map
  • *** temple donnant sur un lac - musée

    uji_byodoin

  • * île sur la rivière Uji
  • * Uji Shrine sur la rive opposée
  • * sur la colline derrière le temple, le plus grand cerisier que j'ai vu au Japon

    uji

  • en arrivant à la gare de Kyoto, nous en avons profité pour réserver les Shinkansen pour Koyasan (Kyoto Osaka, aller retour), Hiroshima (Kyoto Hiroshima et Hiroshima Tokyo)
  • trajet vers Uji par la ligne JR Nara - trajet à pied vers le Byodoin, puis l'île en face du temple et sur l'autre berge le temple Uji Shrine
  • trajet à pied : 3 km



2.7.2 - J6-2 - Nara

map
  • ** temple Kofugi avec une magnifique pagode. Les premiers daims viennent nous acueillir

    pagoda

  • ** Todaiji avec sa grande porte. Grand bouddha.

    nara_todaiji

  • trajet vers le Kasuga Taisha

    nara

  • ** le temple des lanternes. Etonnante pièce avec des centaines de lanternes dans la pénombre.

    taisha

  • trajet Uji -> Nara en train. Visite à pied depuis la gare
  • le temple Kofugi est en maintenance mais la pagode ne l'est pas
  • penser à acheter du pain pour les daims. Ils prennent la nourriture avec les lèvres. Mais ne laissez pas d'emballage ou de plan à leur portée, ils avalent tout. Et voilà qu'il me manque à présent un petit bout de la carte de Nara !
  • trajet à pied : 7 km



2.8 - J7 Nijo jo, Château Himeji, Kurashiki

2.8.1 - J7-1 Nijo Jo

  • ** porte d'entrée, successions de salles avec panneaux, très beaux jardins

    jo

  • aller par bus qui s'arrête devant le Nijo Jo. Retour par la station Nijo Station du train JR vers Kyoto Central



2.8.2 - J7-2 Himeji

map
  • *** superbe construction tout en bois. "Le héron blanc". Montée jusqu'au sanctuaire du dernier étage. Intérieur dépouillé (pas de meubles ni tableaux), mais une magnifique charpente

    himeji

  • ** Koko en garden

    garden

  • Shinkansen Kyoto -> Himeji
  • le château juste au nord de la gare
  • bus à l'aller et bus au retour
  • les jardins Koko-en sont en dehors des douves, à droite en sortant du château. Si vous demandez votre chemin, c'est "kôô kôô en" et pas "coco en".



2.8.3 - J7-3 Kurashiki

bikan_map
  • * quartier Bikan. Pittoresque promenade le long du canal et retour par les ruelles intérieures

    kurashiki_bikan

  • Shinkansen Himeji -> Okayama, train JR Okayama -> Kurashiki
  • intéressant, mais sans plus



2.9 - J8 Koyasan

map
  • * funiculaire qui monte vers Koya
  • ** Daimon : porte majestueuse

    koyasan_daimon

  • * Kondo

    kyosan_kondo

  • ** pagode Daito

    daito

  • ** temple Daishi Koya. Beaux panneaux, jardins de pierre

    koya

  • ** chemin Sando bordé de cyprès et de plus de 10.000 tombes. Aussi de petites statuettes ou "tablettes" habillés de tabliers rouges qui protègent le voyageur

    kyosan_sando

  • remise en état des vêtements, salutation et franchissement respectueux du pont Gobyohashi

  • ** Gobyo : temple dans la pénombre où un prêtre psalmodie. Pas de photos. A l'arrière le mausolée, très discret, de Kobo Daishi

    koyasan_gobyo

  • * hall des lanternes

    do

    Ne pas oublier d'asperger copieusement les statues près du pont Gobyashi

  • * puit Sugatami

  • *** hébergement au Daimyoo-in. Ci dessous les pièces de repas, avec de belles cloisons :

    daimyoo_in

  • Shinkansen Kyoto -> Shin Osaka, ligne circulaire Shin Osaka -> Namba (non JR), achat du Koyasan Pass à Namba, train de la Nankai line vers Gokukurabashi station, embarquement dans le funiculaire pour monter à Koyasan, embarquement obligatoire dans un bus. Ce bus fait de nombreux arrêts, dont un proche de notre monastère, le Daimyoo in
  • le forfait pris à Namba comporte le trajet aller-retour par la Nankai line, le funiculaire, et le bus obligatoire pour se rendre et revenir de Koyasan. Il y avait deux versions: 2.860 et 3.400 yens. Je n'ai toujours pas compris la différence: les trains circulent sur une voie unique (donc un express ne peut pas doubler), tout le monde prend le premier train disponible à Gokukurabashi. Le pass à 2.860 Yens semble donc convenir
  • visite: bus vers le Daimon, visite des temples, montée vers Gobyo par le Sando
  • pin à 3 aiguilles : une espèce rare qui porte chance. Après investigation, il s'agit d'un arbre près de la pagode Daito, et qui en plus est protégé par des grillage pour que les gens ne le dépouille pas. Je ne l'ai finalement pas trouvé
  • de nombreux temples (ou temples-hébergement) sur le chemin entre le Daimon et le début du chemin Sando. Je vous fais grâce des photos
  • puit Sugatami : si vous ne voyez pas votre reflet au fond du puit, vous mourrez dans les trois ans. J'ai beaucoup hésité, ma vue étant fort médiocre. J'ai fini par m'y résoudre, et je me suis apperçu. Je suis donc tranquille pour trois ans.
  • hébergement :
    • dépôt des sacs à dos à l'arrivée en bus, puis enregistrement au retour du Gobyo
    • présentation détaillée des lieux par le maître des lieux (chambre, salle de bain, salle à manger, temple) avec plan à l'appui.
    • nous avons ensuite visité les lieux en détail: magnifique jardin intérieur, collection de meules diverses
    • salle de bain commune avec bain le soir
    • repas en pièces individuelles (8 en tout)
    • le matin, vers 7 heures, culte de 30 minutes environ. Les 14 visiteurs sont assis face au Boudha et le prêtre récite en ponctuant de coups de gong.
    De plus :
    • Plusieurs récits mentionnaient des nuits glaciales. Nous nous étions donc équipés en couvertures de survie ! Pour le Daimyoo, chauffage au gaz dans la chambre, et même chauffage dans la salle des repas. Nous avons même du le couper.
    • Futons très confortables (le matelas le plus épais de notre voyage).
    • Repas végétarien le soir et le matin. Le repas le soir étant un peu indigeste (peut-être parce que nous mangions assis en tailleur), j'ai commandé du saké. Je pensais avoir un dé à coudre comme dans les restaurants chinois à Paris. Et non: 25 centilitres de saké à 17 degrés chacun. Rien de terrible certes, mais nous avons très bien dormi.
    • chaque visiteur a droit à une salle. Elles communiquent comme le montre la photo, mais lorsque le moine apporte le repas, il prend soin de fermer les portes. Même la porte d'entrée qui donnait sur ce beau jardin a été fermée. J'aurais préféré un repas en commun où nous aurions pu discuter un peu ... En fait le seul moment où j'ai échangé quelque mots avec une personne de Toulouse fut lors du bain.
    • je m'attendais à une communauté de plusieurs dizaines de moines. Nous n'avons vu que 4 personnes. En fait il semble que ce temple soit dédié à l'hébergement de visiteurs
    • pour la "méditation matinale", nous avons surtout écouté le prêtre réciter sa lithurgie
    • il existe des séances d'initiation à la méditation. Elles on lieu à partir de 16h30, mais pas en Avril. On encore dans certains temples, dont le notre ne faisait pas partie.
  • malgré le coût, je recommande les yeux fermés



2.10 - J9 Fushimi Inari, Arashimaya

2.10.1 - J9-1 Fushimi Inari

  • *** temple et chemin de toris

    inari_2

  • retour de Koyasan : bus, funiculaire, premier train en partance vers le sud. Correspondance à Hashimoto pour un train express vers Namba. Ligne circulaire Namba Shin Osaka, Shinkansen retour
  • Kyoto Central -> Inari Station
  • si vous avez un sac à dos, pensez à le mettre éventuellement à la consigne
  • le Fushimi Inari est à la sortie de Inari Station
  • la suite de toris commence juste derrière le temple. Le dénivelé jusqu'au sommet est de 200 mètres environ. En fait il s'agit d'une suite de 5 ou 6 chemins les uns après les autres. Vous ne serez certain d'être au sommet que lorsque vous verrez une petite cabane avec un panneau "top of the mountain, 233 m". Au cours du trajet, deux ou trois plans vous donnent une vue d'ensemble

    inari_map

    Les photos au début du chemin sont d'un rouge plus éclatant que celles prises près du sommet (il y a moins d'arbres au début), mais il y a aussi plus de monde.

  • trajet à pied : moins de 2 km, mais dénivelé de 200 mètres



2.10.2 - J9-2 Arashimaya

arashimaya_map_3
  • ** temple Tenryuji, avec de magnifiques jardins intérieurs

    tenryu

    La visite peut être couplée avec la visite d'un jardin adjacent

    tenryu_garden

  • * forêt de bambous

    bambous

  • Inari Station -> Kyoto Central, Kyoto Central -> Saga Arashimaya station
  • le jardin adjacent au Tenryu avait de magnifiques fleurs, notamment des pivoines. Malheureusement il pleuvait beaucoup
  • la forêt de bambous se trouve à gauche en sortant du Tenryu. Elle est peu profonde, et il faut s'enfoncer après le premier tronçon pour ne plus voir que des bambous. Il me semble que la forêt de bambous à l'entrée de Ginkaku Ji était aussi dense.
  • le plan que j'ai utilisé confirme qu'Arashimaya mériterait une visite plus approfondie: téléphérique, temples etc

  • trajet de l'ordre de 2 km

 
Conclusion sur Kyoto :
  • globalement les sites à visiter à Kyoto sont superbes. En dehors de Gion et des temples et sanctuaires (Ginkaku ji, Ryoan ji), la ville, en revanche, ne m'a pas paru particulièrement enchanteresse. Du côté de la Kyoto Tower (la gare), d'interminables avenues rectilignes sans un arbre et bordées d'immeubles impersonnels



2.11 - J-10 Miyajima

miyajima_map
  • *** tori

    miyajima_tori

  • ** chemin vers le téléphérique

    the_rope_car

  • *** vue depuis l'observatoire du mont Misen

    miqen

  • Shinkansen Kyoto -> Hiroshima, ligne Sanyo en direction de Miyajimaguchi, ferry JR
  • en gare de Hiroshima nous cherchions la ligne vers Miyajimaguchi lorsqu'un volontaire (la bonne soixantaine) nous a spontanément accosté, puis accompagné jusqu'au portillon de départ de la ligne Sanyo
  • trajet à pied de Miyajimaguchi vers le ferry (le JR est celui de droite). Après la gare, il y a une rue avec un passage souterrain. Il y a des ascenceurs de chaque côtés pour les personnes avec des valises
  • 15 minutes de queue pour le ferry. Rester sur le pont (plutôt que de s'assoir dans la cabine) et à droite: le ferry navique indifféremment vers l'avant ou l'arrière. Partant de Myajimaguchi, il longe les parcs à huitre et fait une courbe devant le Tori avant d'accoster
  • auberge de jeunesse à 5 minutes de l'embarcadère. Des jeunes parfaitement bilingues. Présentation des lieux et règles (pas de bruit après 22 heures etc). Fourniture d'un plan de Miyajima avec recommandation pour des restaurants et des combini, horaires des marées et des illumniation le soir. Chambrée de 8 avec 4 lits de 2 étages. Comme il n'y avait que deux autres personnes, chacun pouvait dormir en bas. Seul inconvénient: pas d'armoire, et impossible de laisser sa valise ouverte à plat. Cuisine aménagée, salle de bain commune. Bâtiment récent, d'une propreté exemplaire. Moi qui m'attendait à quelque chose du type YMCA (du moins l'image que j'en ai avec la chanson des Village People)
  • resto de spécialité d'anguilles et d'huitres en beignets
  • première vue du Tori
  • accès au téléphérique par un chemin derrière le tori. Les billets sont vendus 100 mètres après le temple, environ. Ne pas prendre le bus (toutes les demi heures alors que le trajet dure 10 minutes à pied et est magnifique)
  • 10 minutes d'attente au téléphérique. Mais photos panoramiques magnifiques pour nous faire patienter
  • jolie montée, mais pratiquement pas de vue sur la mer
  • à la sortie de la station d'arrivée, chemin fléché vers le mont Misen. Chemin en légère descente puis montée de 100 mètres de dénivelé environ
  • superbe vue panoramique depuis l'observatoire du mont Misen. Un peu de brume cependant
  • nous avons choisi de descendre à pied, plutôt que de reprendre la télécabine. 500 mètres de dénivelé. Très agréable chemin, constitué essentiellement d'escaliers à travers la forêt primaire. Quelques daims. Attention : s'équiper de chaussures qui ne dérapent pas trop. Quelques marches de près de 40 centimètres de haut. Chemin bien balisé, indiquant la distance jusqu'à l'arrivée
  • retour au tori
    • la mer s'étant retirée, promenade au pied du tori.
    • contemplation du soleil couchant avec le tori en avant plan
    • illumniation des quais et du tori vers 20 heures. Pratiquement plus personne sur les quais



2.12 - J-11 Tokyo

  • pluie battante pendant la nuit. Je ne suis donc pas allé saluer le tori au lever du soleil.
  • ferry (le premier à 6h25, 7h05, 7h40, 7h55 puis tous les quarts d'heure).
  • quel sentiment de privilégiés en croisant les visiteurs du jour qui pour le moment aperçoivent le tori dans la brume et le crachin du matin
  • ligne Sanyo, Shinkansen Hiroshima -> Shin Osaka, Shinkansen Shin Osaka -> Tokyo
    La correspondance à Shin Osaka est obligatoire, les Shinkansen Hiroshima Tokyo directs sont des Nozomi, non accessibles avec le JR pass)
  • train (JR Yamanote et Seibu Ikebukuro) pour rejoindre notre famille à Nerima
  • accueil et installation



2.13 - J-12 Kamakura

map
  • * rue Komachi - commerces alimentaires, restaurants, mode (ps : les deux demoiselles n'en sont pas tout à fait)

    kamakura_komachi

  • * Hachiman gu.

    gu

  • ** Kencho ji : ensemble de plusieurs temples au flanc d'une colline. Ci dessous, le "bouddha maigre"

    ji

    ** Derrière le Mojo, quelques sièges invitent à s'assoir et méditer quelques instants devant le jardins zen le plus apaisant que j'ai visité

    ji_zen_garden

  • *** Engakuji : ensemble de temples

    ji

  • * le Daibutsu

    kamakura_daibutsu

  • Tokyo Central -> Kamakura station
  • trajet de Komachi vers Engakuji à pied
  • train de Kita Kamakura vers Kamakura, puis visite du Daibutsu et promenade au bord de l'eau
  • sur notre trajet vers le Daibutsu, une marque au sol nous indiquant par où nous diriger en cas de tsunami:

    kamakura_tsunami

Si c'était à refaire, il semblerait plus logique de descendre à Kita Kamakura, et faire le trajet jusqu'à la plage



2.14 - J-13 Hakone

map_3
  • trajet en train vers Hakone

    car

  • ** car vers Gotenba avec vue sur le Fuji

    sengoku

  • * vue sur le mont Fuji depuis Gotenba Outlets

    gotenba

  • * vue sur la vallée depuis le téléphérique qui monte vers Sounzan

    hakone_gora

  • il nous restait 3 jours de forfait JR Pass, et sur ces trois jours, la météo était grise le premier et le troisième jour, ensoleillée le second. J'ai donc choisi de réserver le jour ensoleillé pour visiter Hakone
  • deux solutions pour se rendre à Hakone
    • Shinkansen Tokyo central -> Odawara, Odakyu line vers Hakone Yumoto
    • "romance car" de Shinjuku à Hakone Yumoto, direct mais non JR Pass
    Ensuite utilisation de train ou de bus pour atteindre les divers sites
  • j'ai pris la mauvaise décision en choisissant le "romance car". Certes les wagons sont spacieux et il a de grandes vitres. Mais il a fallu attendre une heure car nous n'avions pas réservé avant le jour du départ
  • Mont Fuji aperçu sur la droite du train en venant de Tokyo
  • arrivée à Hakone Yumoto, grosse déception: la dame au renseignement nous informe qu'il ne vaut pas la peine de prendre le Hakone Pass, le vent empêchant les téléphériques et le bâteau de fonctionner. Il faisait un soleil magnifique, mais grâce au vent !
  • seconde mauvaise décision: aller voir le mont Fuji à Gotenba. Une demi heure pour attendre le bus vers Sengoku, à Sengoku, une heure pour le bus Sengoku -> Gotenba.
  • le dernier tronçon était magnifique: le bus suit une route sinueuse qui présente le Fuji tantôt à droite, tantôt à gauche.
  • nous avons pris le bus qui nous amenait à "Gotenba Outlets". Il s'agit en fait d'un "usine center de luxe" : que des magasins Gucchi et autre Prada. Le bus vous dépose près des magasins, et vous êtes séparés du mont Fuji par une autoroute. Toutefois, un vigile nous a indiqué un parking, d'où nous avons pu voir le mont Fuji au dessus de l'autoroute et sans trop de fils électriques
  • le bus de retour vers Gora était un omnibus qui faisant des tas de détour. Mais la nouvelle a circulé que téléphériques et bâteau avaient repris du service. Nous avons pris un des derniers funiculaires. Puis un téléphérique qui monte jusqu'à Sounzan. Vue magnifique sur la vallée à droite. Fumeroles sur la gauche.
  • Second téléphérique qui descend vers Tokendai ko. Hélas il était 16h45 et le soleil commençait à se coucher, pratiquement dans l'alignement du mont Fuji, qui apparaissait comme un cône noir. Petit apperçu du lac Ashi, très sombre aussi.
    Arrivée à 16h50 : le dernier bâteau venait de partir. L'heure c'est l'heure ! Ils auraient pu faire quelques efforts compte tenu qu'ils n'avaient pas navigué en début de journée. Feuilles, rateaux ...
  • j'ai essayé de faire le trajet vers l'autre bout du lac (Hakone Machi ko), par des bus au nord ou au sud du lac. Mais non, ces bus s'étaient arrêtés à 14 heures.
  • donc retour par un bus Tokendai ko -> Odawara
En résumé
  • au lieu d'aller à Gotenba, il aurait mieux valu descendre en bus vers MotoHakone ko ou Hakone Machi ko. Nous aurions eu droit, depuis la berge à la fameuse vue du lac Ashi avec le mont Fuji entouré de montagnes. Visiter Hakone, et, si la météo est favorable, croisière sur le lac et montée en téléphérique. Descente à Sounzan pour les fumeroles et un éventuel Onsen
  • dans tous les cas de figure, débuter à l'est du lac avant 14 ou 15 heures: après le Mont Fuji n'est plus éclairé à l'est par le soleil
  • et, pour enfoncer le clou, il vaut mieux utilser le Shinkansen Tokyo central -> Odawara, puis la ligne Odawara -> Hakone Yumoto, plutôt que cette fumisterie du "romance car". Romance car: bon marketing, grosse déception.
Pour finir par gâcher ma journée, je n'avais pas pris le Hakone pass. Deux solutions étaient possibles :
  • de Shinjuku le Hakone Pass à 5.000 Yen qui inclut le "romance car" et les autres trajets sur Hakone
  • prendre le Shinkansen Tokyo central -> Hakone Yumoto (inclus dans le JR Pass) et prendre un Hakone Pass à 4.000 Yens à Hakone Yumoto
En payant séparément sans aucun Hakone Pass, le montant a dépassé 7.000 Yens par personne.

Donc

  • réserver le Shinkansen pour Odawara
  • prendre un Hakone Pass à 4.000 Yens à Hakone Yumoto
  • commencer par le côté est du lac, et y être le matin



2.15 - J-14 Nikko

map
  • ** Togoshu shrine. Les trois singes

    singes

    *** la porte

    porte

    *** détail de la porte

    detail

    * Nemuri Geko

    geko

  • ** le pont sacré Shinkyo

    sacred_bridge

  • j'avais trouvé sur Google un train direct Ikebukuro -> Nikko. Il partait à 10 heures 30.
  • à peine assis, un contrôleur a constaté que nous occupions un siège non réservé, et nous a ensuite expliqué que ce train là n'allait pas à Nikko. Descente à Omiya. Là de nombreuses personnes attendaient : un retard d'une heure du train à destination de Utsonomia. Nous, nous sommes un peu habitués. Nous en avons profité pour découvrir les gyoza (sorte de chausson garni, par exemple de légumes). Puis Shinkansen "Yanabiko" Omiya -> Ustonomiae. Omnibus Utsonomiya -> Nikko. Finalement arrivée à 13h45 !

    repas_gyoza

  • bus devant la gare pour un arrêt au point le plus haut prévu, le Futurasan. La route de la gare au Futurasan est sans aucun intérêt (béton). Notez que le bus fait de nombreux arrêts. Demandez au chauffeur où descendre pour le Futurasan
  • devant le guichet des billets, un fort accent Canadien attire mon attention. Après quelques généralités, ce couple fort sympathique chante la louange du Togoshu: le plus beau temple qu'ils aient vu au Japon, 3 étoiles au Michelin.
  • compte tenu de l'heure nous sommes donc descendus directement vers le Toshogu Shrine. Effectivement, un des temples les plus beaux que nous ayons vu. Un peu chargé, peut être, mais superbe. Les "singes" (Je n'entends pas ce qu'il ne faut pas entendre, je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire, je ne vois pas ce qu'il ne faut pas voir") sont visibles à l'entrée. Mentionnons qu'il y en a plus que 3. Superbes bas reliefs, céramiques. Pour le "chat dormant" (le Nemuri Neko), nous avons du demander : c'est une petite figure située au dessus d'une porte qui mène à un tombeau. Notez la porte magnifiquement sculptée qui mène au tombeau
    Mentionnons aussi les guides en jaquette rouge. Je n'ai pas pensé à demander leur tarif
  • descente vers la Dayia River et le pont sacré
  • puis direction, le long de la Dayia vers le jardin botanique. Nous sommes arrivés juste après 17h, et le jardin était fermé
  • retour à la gare en bus. Notez qu'il s'agit de "bus JR" (c'est marqué dessus) mais qui n'acceptent pas le JR Pass. Bof, pour 310 Yens ...
Au lieu d'essayer de voir le jardin botanique, ou même après notre tentative, ll aurait été possible de prendre le bus pour Kegan Falls (1 heure de bus aller et 1 heure retour).

Conclusion

  • prenez le Shinkansen depuis Tokyo Central ou Ueno vers Ustonomiya
  • le dernier train pour Tokyo part à 21h46
  • il existe un Nikkon Pass à 2.670 Euros pour les personnes qui souhaitent visiter Nikko et ses environs



2.16 - J-15 Tokyo

map

ainsi que LA carte des transports à Tokyo

tokyo_transportation



2.16.1 - J15-1 Tokyo Nord Est

asakusa_map
  • quartier Asakusa
  • * le passage Nakimase dori

    nakimase_dori

  • * rue vers le Kaminarimon gate

    kaminarinon

  • ** Kappabashi : la rue des grossistes en articles de cuisine

    kappabashi

  • * Denboin street

    denboin_street

  • ** Senso ji

    ji

  • --- Tokyo SkyTree

    sky_tree



Puis trajet Akihabara -> Yanaka :

akihabara_map

  • * magasin Yodobashi-Akiba à Akihabara

    yodobashi

    de très nombreux vendeurs sont à votre disposition :

    vendeurs

    trois allées de souris

    souris

    et quatre de sacs de portables :

    sacoches

    souris en vente dans des paniers

    détaillant

  • * marché Ameyoko au pied du train de Okachimachi jusqu'à Ueno. Nombreuses échoppes alimentaires, vêtements et chaussures, petits commerces nichés sous le métro

    market

  • ** parc Ueno

    tokyo_ueno

  • ** quartier Yanaka

    tokyo_yanaka

  • JR Yamanote jusqu'à Ueno - Ligne Ginza ou Asakusa jusqu'à Asakusa
  • sortie de la gare par la galerie Nakimase dori
  • à gauche dans la rue du Kaminarimon gate vers l'office de tourisme
  • rue Kappabashi Dogugai dori : boutiques des grossistes en vaisseille, coutelleries, vannerie, casseroles, mais aussi souvenirs. Je m'attendais à des établissements de grande taille. En fait des boutiques, tenues en partie par des chinois, de 50 ou 100 m2. Nous l'avons pris à l'est de l'office de tourisme, et remonté sur 1 km ou 2 km environ. Le côté ouest est, à mon sens, plus intéressant.
  • resto, rue Denboin : échoppes de souvenirs
  • Senso Ji. Pagode en restauration

  • direction la Skytree
  • vaste étage d'accueil, force hôtesses les plus souriantes les une que les autres, et 2000 Yens par personne. Grosse déception à l'arrivée : une vue ne dépassant pas une dizaine de blocs. J'aperçois à peine la pagode en restauration du Senso Ji au delà de la Sumida. Et moi qui espérais apercevoir les gratte ciels de Shinjuku ! La supercherie continue par une descente forcée au travers de quelques étages de cafés et supermarchés.
  • quoi qu'il en soit, métro de la Ginza line, direction Suehinocho, station la plus proche de Akihabara

  • marche vers Akihabara, visite du magasin Yodobashi.
    Dans le magasin
    • surface aérée
      De nombreux vendeurs à chaque rayon, prêts à vous répondre, mais pas de pression commerciale excessive. Tous ne parlent pas Anglais. Annonces discrètes en Japonais, Anglais et Français !
    • rez de chaussé ordinateurs, téléphones
      Grande zone aérée pour les tablettes Apple et Microsoft. Une vingtaine de modèles de tablettes et portables Asus
    • premier étage périphériques (écrans, imprimantes). Plus surprenant, quatre rangées doubles pour les sacs d'ordinateurs, trois rangées pour les souris)
    • autres étages pour les autres appareils électroniques (caméras, électro ménager, jeux)
    • dans les rues avoisinantes, nombreuses boutiques. Même une supérette avec dans la rue une hotte en osier pleine de souris.
  • Des "maid cafés", mais, si j'ai bien compris, j'aurais dû laisser ma femme dehors ...

  • Direction le nord. Marché Ameyoko : échoppe alimentaire, chaussures, vêtements, petits restaurants
  • traversée du parc Ueno
  • quartier Yanaka, "la ville basse", à la tombée de la nuit
  • Nippori station



2.17 - J-16 est sud-est

ginza_map
  • quartier Marunouchi
  • * la gare de Tokyo

    gare

  • ** palais impérial, le pont Nijubashi

    imperial_pont_nijubashi

  • * Ginza, magasin Mitsukoshi

    magasin_mitsukoshi

  • * théatre Kabukiza

    kabukiza

  • * temple Tsukiji Hongwanji

    tsukiji_hongwanji

  • *** marché "extérieur" au poisson Tsukiji

    exterieur_tsukiji

  • sashimi

    tokyo_sachimi

  • ** jardins Hama Rykiu, au pied des tours (reflet dans le lac en bas à droite)

    hama_rykiu

  • * Roppongi

    tokyo_roppongi

  • Tokyo central, la gare et la poste
  • marche vers le palais impérial. Un mal fou à dénicher l'entrée principale, le pont Nijubashi à cause du plan "Tokyo guide pratique" simplifié
  • direction Ginza. Croisement de Chuo dori et Harumi dori (Yonchone). Rue piétonne. Tour de l'horloge et visite du magasin Mitsukoshi. Les galeries Lafayette avec uniquement des grandes marques. Le dernier étage avec Boucheron, Van Cleef et Arpels d'une blancheur immaculée. Une impression d'espace, de sérénité. Au pied des escalators, des fauteuils et des tables, même un bar pour servir des consommations.
    D'autres magasins consacrés aux grandes marques (Chanel, UniQlo). Un très bel immeuble Nissan
  • direction le marché au poisson. Théatre Kabbukiza, étonnant temple Tsukiji Hongwanji
  • marché "extérieur" au poisson Tsukiji. Nous n'avons même pas essayé de visiter la criée au thon (réservation la veille, accès aux 120 premiers à partir de 5 heures etc). Mais le marché extérieur avec tous ses étals est superbe. Sashimi obligatoire. Mentionnons qu'à la sortie du restaurant, vers 14 heures, la plupart des étals étaient déjà fermés. A visiter avant midi par conséquent
  • jardins Hama Rykiu. Le pin de 300 ans, le bord du port de Tokyo, pivoines magnifiques, pavillon de thé. Un très sympathique employé au guichet qui a tenu a nous parler en Français, et nous a indiqué comment trouver la station Shidome nichée sous un gratte ciel en face du jardin
  • Shidome -> Roppongi Station. Apperçu du quartier de Roppongi à la nuit tombante (et par une pluie battante), visite de Roppongi Hill: un centre commercial réparti entre plusieurs bâtiments et gratte ciel. De grandes marques, des restaurants, le jardin Mori au pied de la tour Mori. Il faut en voir un, pour la forme. Nous avons évité les autres "Hills".

  • trajet Marunouchi - Shidome : 8 km
Roppongi aurait mérité d'y passer une soirée



2.18 - J-17 Tokyo Shibuya Shinjuku

2.18.1 - J-17-1 Shibuya

shibuya_map
  • * Shibuya, le chien Hachiko

    shibuya_hachiko

  • * le "scramble crossing"

    crossing_2

    crossing_2

  • * marché

    shibuya_market

  • * boulevard Omotessando

    tokyo_omotessando

  • * oriental bazar sur Omotessando

    oriental_bazar

  • surprenantes ruelles étroites derrière l'oriental bazar

    omotessando_ruelles

  • * le Tokyo palace sur Omotessando

    tokyo_palace

  • * Takeshita dori

    dori

  • Shibuya Station
  • sortie au sud est pour saluer le chien Hachiko (le chient qui venait tout les soirs à la gare attendre son maître alors que celui-ci était décédé). Une queue de personnes pour se faire photographier à côté de Hachiko
  • Tourist Information dans un préfabriqué juste devant Hachiko. Une personne très attentionnée, qui nous a précisé qu'il était possible de monter gratuitement dans un gratte ciel en face pour mieux voir le scrambling crossing
  • en remontant vers Omotessando, un "véritable" marché, avec des stands de légumes, d'épices, de vins. Même, adjacent, une "foire au saké": une quinzaine de producteurs faisant déguster leur production
  • Omotessando: superbe avenue bordée de magasins de marque (avenue Montaigne).
  • côté gauche en descendant, l'oriental bazar: derrière la façade surprenante, un magasin de souvenirs de qualité
  • le Tokyo Bazar avec son jardin au sommet, et une queue énorme pour y entrer. D'autres queues ici ou là: devant un magasin de chocolat, pour un restaurant. Les rues parallèles sont étroites et sont bordées de nombreux restaurants
  • Takeshita dori, la rue de la mode des collégiens et lycéens.



2.18.2 - J-17-2 Le sanctuaire Meiji

  • * le sanctuaire Meiji

    tokyo_meiji

  • ** mariages traditionnels :

    mariage

    mariage_2

  • entrée dans le parc du sanctuaire Meiji. Le sanctuaire ainsi que la porte est sont en restauration

  • dans le sanctuaire, mariages traditionnels.
    J'avais un peu préparé mon coup. Les mariages ont en général lieu les samedis et dimanche. En plus il faut connaître les jours favorables ("ta"). Le calendrier de ces jours est publié. Pendant nos quatre jours à Tokyo se trouvait un dimanche, qui, de plus était "ka".
    En fait, nous avons vu 3 cortèges. Des civils, organisateurs vraissemblablement, s'efforcent de tenir les tourists à distance. Pour savoir où serait le prochain cortège, j'ai alors questionné un vigile en uniforme. Il a sorti un petit papier de sa poche où un cortège était programmé toutes les demi heures !
    Le cortège est constitué d'un prêtre et ses assistants, les mariés, la famille et quelques invités, des hommes en jaquette, des femmes en kimono.
    Sur la photo, la mariée coiffée du Tsunokakushi, le marié vêtu du kimono formel noir, le montsuki.
    Nous n'avons vu que les cortèges (pas les cérémonies avec les prières, le saké etc).
    En résumé
    • consultez le calendrier des jours "ta"
    • interrogez le vigile en uniforme sur l'heure et le trajet des cortèges
    • surveillez les prêtres qui se déplacent dans le sanctuaire pour prendre la tête des cortèges
  • sortie du parc par la porte nord ouest pour se diriger vers Shinjuku



2.18.3 - J-17-3 Tokyo Shinjuku

shinjuku_map
  • * vue de la tour du Metropolitan Government

    government_tower

  • quartier Golden gai, quartier de divertissement de l'après guerre

    golden_gai

  • quartier Kabukicho

    tokyo_kabukischo

  • cap au nord vers le Metropolitan Government
  • Metropolitan Government : entrée par le côté est, escalier descendant au "niveau 0". Un Tourist Information très efficace dans le hall. Montée gratuite au 45 ième étage. Choix de la tour sud ou nord. En principe le Fuji peut être visible, mais la brume (pollution ?) ne l'a pas permis. En revanche, comme il avait plu toute la nuit, vue sur le Skytree (j'aurais préféré voir les tours de Shinjuku depuis la Skytree). Vue sur les gratte ciels environnants.
  • passage sous Shinjuku. La remontée à la surface a nécessité un peu d'aide
  • quartier Golden gai, Plusieurs centaines de troquets et bars dans des ruelles étroites et pittoresques
  • quartier Kabukicho : le quartier qui ne dort jamais
  • marche jusqu'à Shin Okubo pour éviter de naviguer dans la gare de Shinjuku

  • trajet Shibuya - Shin Okubo : 8 km



2.19 - J-18 Tokyo Traversée Shibuya Akihabara

map_2
  • les douves du palais

    tokyo_palais

  • immeuble à plan coupé

    tokyo_immeuble

  • Shibuya
  • le nord de Roppongi
  • le nord du parc du palais impérial
  • Akihabara
  • de Shibuya au nord du palais impérial nous avons utilisé les larges avenues, puis navigué à la boussole jusqu'à Akihabara

  • trajet Shibuya - Akihabara : 10 km



2.20 - J-19 Retour Paris

  • Yamanote
  • monorail pour l'aéroport Haneda
  • la durée du trajet que j'avais obtenue d'Hyperdia était trop optimiste. Il faut spécifier l'heure de départ, ce que je n'avais pas fait. Naturellement à 5 heures 35, les trains sont moins fréquents et s'arrêtent plus longtemps aux stations. Une demi heure de plus n'avait rien d'inquiétant
  • mentionnons aussi que nous nous sommes présentés réellement en avance: nos sièges étaient l'un derrière l'autre, au milieu de la rangée de 3 sièges. La personne nous a recasés côte à côte à la première rangée de la section (il n'y avait pas d'Exit dans notre section).




3 - Quelques observations sur notre voyage au Japon

3.1 - Les Japonais

  • avant tout une extrême gentillesse et serviabilité. Nous avons été maintes fois abordés par des personnes qui nous voyaient consulter notre plan pour trouver notre chemin. Il est même arrivé qu'une seconde personne se joigne pour essayer de nous aider !
  • très respectueux. Files d'attente marquées au sol. Même aux feux rouges, les gens ne se faufilent pas au premier rang, mais restent à 50 cm environ l'un de l'autre, et le premier arrivé démarre le premier (ce n'est toutefois pas le cas aux carrefours très encombrés de Tokyo, bien sûr). Aucun resquilleur dans le train ou le métro
  • aux portillons des gares ou des trains, en général deux ou trois personnes en train de se renseigner ou de payer, 3 ou 4 personnes avec un JR Pass ou autre. Arrive au loin une personne en fauteuil roulant. L'employé se précipite pour dégager le chemin et accompagner la personne. Aucune trace d'affectation, d'exagération. La personne veut sincèrement aider. A de multiples occasions j'ai pu constater les personnes affectées à des tâches que nous qualifierions d'ingrates ou répétitives manifester un tel sérieux et empressement. Cela force le respect et inspire une grande humilité
  • tous les commerçants ont toujours présenté la note avant l'achat (souvent sur une calculatrice avec de gros caractères), ou à la sortie des restaurants. En répétant souvent le montant des billets que nous avions présentés, et en s'assurant que nous étions bien d'accord sur la monnaie rendue.
  • aucun tag, graffiti, papier, mégot. Pas un seul.
  • à Tokyo, près d'Omotessando, queue pour les commerces réputés, les cafés branchés, les restaurants à la mode

  • les écoliers sont en uniforme, bleu marine en général, les filles en jupes, chaque école ayant un uniforme légèrement différent
  • les lieux de visite (temples et jardins) sont très fréquentés par des groupes de lycéens

  • pas mal de jeunes filles marchent les "pieds en dedans"
  • aussi vu beaucoup de personnes agées avec des problèmes de genoux ou de dos

  • pout indiquer "un seul" (dans un restaurant), lever l'index (pas le pouce). Il semble aussi que compter 1, 2, 3 se fait à partir de l'index ou du petit doigt (pas à partir du pouce)
  • la lettre "o" est écrite dans le sens des aiguilles d'une montre

  • tenues sport en général, sauf dans les grandes villes de nombreux hommes en costume cravatte noir, gris quelquefois.

  • dans les trains de banlieue, 90 % des passagers sont plongés sur leur téléphone. Comme à Paris les gens ne se parlent pas et ne se dévisagent pas

  • nous avons vu la plus grande proportion de Kimonos à Ginza, Kiyomizu Dera et, pour les mariages, au sanctuaire Meiji. Et ces kimonos sont portés comme un vêtement normal, pas uniquement lors de manifestations folkloriques.
  • kimono ne veut pas dire Geisha. Ce qui s'en approcherait le plus au niveau vestimentaire était porté par deux charmantes jeunes femmes qui étaient postées devant un restaurant du côté du Nanzen Ji

    geishas



3.2 - La ville

  • pas de nom de rue, à part quelques très grandes avenues qui ont les noms sur des poteaux (lampadaires) en hauteur. Lors de notre arrivée à Kyoto je cherchais notre hôtel, situé dans une petite rue, 189 Tamamotocho, Aburanokoji-dori, Shimogyo-ku. Comme deux agents passaient en vélo je leur ai demandé: ils ont sorti un plan, et il leur a fallu près de 5 minutes à deux pour trouver le lieu. Il comptaient les blocs, vérifiaient sur leur plan. Résultat, première rue à gauche ! En fait j'aurais du utiliser Google map !
  • propreté exemplaire dans les rues, les gares, les métros. De tout notre voyage, pas un seul papier gras, canette, bouteille plastique, mégot, crotte de chien. De façon surprenante jamais de poubelles (j'en ai vue une au bas de Omotessando). Lorsqu'un commerçant vous fait goûter un produit (boisson au miel, bonbon, gâteau, thé vert, saké) il récupére l'emballage ou le petit verre
  • aucun mendiant. Nous avons vu seulement deux clochards au sol derrière le marché Ameyoko à Tokyo
  • fumer dans la rue est considéré impoli. A Shibuya, j'ai même vu une "zone fumeur":

    kyoto_fumoir

  • vélos qui slaloment habilement sur les trottoirs sans sonnette. En cas d'encombrement, ils ralentissent. Nous avons souvent été surpris par un vélo qui nous doublait, sans jamais avoir été ne serait-ce que frôlé. Quelques villes (Kyoto) ont un vague trait pouvant désigner une voie cycliste, mais le trottoir est tout de même privilégié. Trotoir emprunté également par les forces de l'ordre en vélo, mais en gants blanc.

  • feux de signalisation extrêmement longs. Particulièrement pénible pour les petites rues croisant un grand boulevard, ou il faut attendre longtemps pour franchir 4 ou 5 mètres. Les Japonais ne vous ferons pas de réflexion si vous traversez, mais certainement n'en pensent pas moins
  • carrefours avec passages cloutés en diagonale (pour éviter d'avoir à attendre longtemps deux fois)

    cloutes_en_diagonale

  • les piétons respectent aussi des feux. Nous avons cependant vu quelques personnes traverser de larges boulevards déserts hors des clous après 9 heures du soir.
  • dans les petites villes ou les ruelles de grandes villes, le trottoir est seulement matérialisé par un trait jaune sur le goudron de la chaussée
  • à Tokyo et dans toutes les gares, marques en relief pour les aveugles (dalles jaunes cannelées)

    d_aveugles

  • voitures de couleur assez terne (blanc, noir, gris, beige) et quelques Porsche ou Lamborghini vert pomme ou jaune citron. Tant qu'à frimer ...
  • quelques policiers qui distribuaient des contraventions. Il faut dire que les parcmétres à Tokyo ont une petite lumiére rouge visible de très loin qui signale les dépassements
  • pratiquement pas de policiers (ni militaires) dans les rues (comme vigipirate). Mais des personnes en uniforme près de certains temples et dans toutes les gares
  • nos sacs à dos ont été vérifiés deux fois (Skytree et tours de Shinjuku). Une fouille très très symbolique (ouvrir la fermeture éclair et la fermer). Aucun contrôle ou vigile à l'entrée des grands magasins

  • j'ai mentionné la pollution (visible sur quelques photos). Rien d'effrayant néanmoins. J'ai plus ressenti les périodes récentes de particules fines à Paris, ou la pollution à Delhi. Et pour la vue, il arrive bien chez nous que les Vosges soient masquées en Alsace l'été ou que la Préfecture de Créteil ne soit pas visible depuis la descente du bois de Verrières
  • 10 à 20 pourcent des personnes portent un masque blanc, même dans le métro et plus rarement dans les grands magasins, alors que l'efficacité de ces masques semble très contestable

  • les chiens sont très souvent recouverts d'un couverture (alors qu'il fait 20 degrés) et presque toujours transportés dans des poussettes à chien, des paniers sur les vélos

    chiens

    Nous avons vu des personnes stationnées sur le bord du trottoir proposant de laisser caresser leur animal (chien, faucon) moyennant une petite pièce.

    caresser

    Il existe de bars à chat (Neko Cafe), mais je n'en ai pas vu (et pas pensé à en rechercher un). Près l'Omotessando nous avons aussi vu un promeneur de chien

  • de nombreux commerces alimentaires ayant des noms Français (boulangerie "Le Bihan", poissonnier "la marée", petits restaurants, quelques terrasses)
  • à Tokyo il me semble aussi qu'il y ait beaucoup de grands magasins. La brochure "Tokyo guide pratique" consacre deux pages pour une vingtaine de quartiers de Tokyo (Ginza, Shibuya etc). Sur la page de gauche un plan, sur la page de droite photo et commentaire sur les 5 ou 6 sites de ce quartier. Eh bien, entre 2 et 4 grands magasins ou centres commerciaux sont cités par quartier. Certes cela finance sans doute le livret, mais il ne me semble pas qu'il y ait cette concentration de grands magasins à Paris. Etant restés en centre ville je n'ai pas vu d'hypermarché
  • les combini sont des supérettes ouvertes 24 heures sur 24. Près de toutes les gares, des Dawson, par exemple. 80 % alimentaire, cosmétique, un peu de connectique. Et, au fond du magasin avec un petit rayon librairie avec des journaux et des mangas.
  • près de notre gare de Narima Takanodai, un excellent supermarché alimentaire avec un rayon poisson frais très fourni.
  • très peu de libraire, aucun kiosque à journaux, peu de pharmacies

  • les gars des poubelles courrent pour charger leur benne, comme chez nous


3.2.1 - Architecture

  • en banlieue, des pavillons très similaires aux nôtres, mais avec un coefficient d'occupation au sol proche de 90 % Chacun trouve néanmoins toujours la place pour quelques buissons et fleurs. Espace ouvert entre les maisons. Voiture et vélos garés devant ou à côté des maisons.

    banlieue

  • dans la campagne, champs de taille assez petite, souvent sous eau. Maisons au toit très élaboré

    toitures

  • certaines petites villes comme Takayama ou Kurashiki et des grandes villes comme Tokyo ont encore des "quartiers anciens"

  • même dans les grandes villes, il y a encore des ruelles très étroites entre les immeubles ou même un vélo ne passerait pas.
  • cables électriques aériens plutôt voyants. Cela ne vaut pas Delhi, mais surprend quand même

    fils_électriques

  • Tokyo comporte assez peu d'avenues avec des arbres. Certaines avenues bordées de gratte ciel sont plutôt aérées (pas comme les rues de New York), avec une organisation assez libre des immeubles (pas tous alignés au bord de la route). Quelques formes et façades très originales et plaisantes
  • Kyoto, dans le quartier de la gare, était moins agréable (grands bâtiments, pas d'homogénéité, peu d'arbres)


3.3 - Les transports

  • très grande complexité du réseau ferroviaire:
    • pour les grandes distance, JR dessert pratiquement toutes les villes
    • à Tokyo une dizaine de compagnies quadrillent la ville et la banlieue
  • trains grandes lignes
    • les emplacements où la porte du train s'ouvrira sont marqués au sol pour organiser la queue. Pour les Shinkansen, il y a fréquemment 2 marques, en jaune et en bleu, correspondant à des rames de 8 ou 16 wagons. Un panneau explique en général quels repères utiliser
    • panneau lumineux avec le nom du Shinkansen, la destination et l'heure. Affichage en japonais et anglais
    • le contrôleur passe une ou plusieurs fois dans le wagon, sans jamais demander le ticket. Avant de quitter le wagon, il se retourne, incline légèrement le buste et salue le menton sur la poitrine
    • un chef de gare en grand uniforme gère le départ du train. Il est près d'un tableau de commande, fait les annonces sur haut parleur et donne le signal du départ
    • affichage électronique du nom du train ("hikari"), de la destination, et de la prochaine gare. Annonce en Japonais et anglais
  • gares
    • ascenceurs ou escalators dans toutes les gares
    • flux de voyageurs soutenu, mais moins que certains ne le mentionnaient. Il vaut mieux se positionner dans un "flux". La différence par rapport à Paris aux heures de pointe est le volume: les couloirs font presque 5 fois la largeur de nos couloirs, et certains (Ikebukuro) sont assez longs
    • signalisation au plafond claire et cohérente
      • les Shinkansen, s'il y en a, font toujours l'objet d'une signalisation, de portillons et de quais séparés
      • pour les lignes de train à Tokyo, nom de la compagnie et / ou de la ligne. En généralement nous recherchions "JR" en premier, éventuellement la ligne JR

        jr

    • vigiles ici ou là, qui parlent un peu anglais
    • toujours des personnes au portillon qui peuvent vous renseigner
    • dans les grandes gares (Kyoto, Tokyo central, Ikebukuro) renseignements, et guichets pour acheter / réserver / se renseigner (queue de 15 minutes parfois)
    • pas de compostage, mais guichet à l'entrée et la sortie
    • sur les quais, hauts parleurs de très grande qualité. Pas de graillonnement, de volume tonitruant
  • trains de banlieue
    • Une seule fois, à 8 heures du matin, nous avons été serrés comme à Paris un jour de grève
    • les hommes ne proposent pas leur place aux femmes
    • pour sortir d'un wagon, les passagers se faufilent discrètement vers la porte (pas besoin de dire "pardon" ou crier "la porte"). Ni pousser. Les gens descendent assez peu sur le quai pour libérer la sortie: chacun se déplace légèrement.
    • sur le quai à l'endroit où la porte de wagon s'ouvrira, en général 3 emplacements marqués au sol: deux à droite et à gauche pour entrer, une au milieu pour laisser les personnes sortir sans avoir besoin de bousculer ceux qui veulent entrer
    • la destination et l'heure de départ sont affichés en haut, en Japonais et anglais. C'est néanmoins un peu difficile pour les trains de banlieue qui partent du même quai puis biffurquent vers différentes destinations après quelques stations

    • complexité des distributeurs. Suica simplifie tout (explication ci dessous).

    • dans les wagons, la station et les suivantes sont affichés (Japonais Kanji, Hiragana et anglais) et annoncées. Lorsqu'il y a un affichage électronique, présentation de la prochaine station et des stations à venir (numéro de station et minutes prévues). Annonces en Japonais et anglais. Lorsqu'il n'y a pas d'affichage électronique, seule les annonces et les panneaux sur le quai vous aideront. Mentionnons que pour les compagnies ayant de nombreuses lignes, la carte du réseau est souvent très complexe (trop de lignes, de stations, trop petits caractères, voyageurs devant vous). Ici les annonces vous aideront beaucoup. Ainsi que les voyageurs.
    • conducteur de train et de bus en gants blancs
  • personnel pléthorique dans les trains et les gares
    • chauffeur à l'avant, personne dans le dernier wagon qui assure la fermeture des portes. Plus une personne sur les quais pour donner le signal du départ, et éventuellement quelques autres employés en uniforme. Sur la ligne Ginza, le vigile était équipé d'un casque et harnaché d'un baudrier blanc, ressemblant à un MP (police militaire américaine), sans le pistolet ou la matraque naturellement. Les vigiles sur les quais n'interviennent pas (comme nos TUCS sont sensés le faire)
    • pour les Shinkansen et les trains grande ligne, le contrôleur (celui qui salue en sortant du wagon et qui ne vérifie jamais les billets)
    • deux ou trois personnes aux guichets d'entrée et sortie (où il faut passer avec le JR pass). Très pratique pour avoir le numéro du quai
    • renseignements et guichet pour les billets
    • une dizaine de personnes en uniforme postés ici ou là
  • bus
    • à Kyoto, Koyasan, Nikko nous avons pris les bus
    • entrée par le milieu
    • le prix est affiché au plafond à l'avant
    • la prochaine station est affichée (en précisant éventuellement le lieu touristique) en Japonais et anglais, et le tout est annoncé en Japonais et anglais
    • paiement en sortant par l'avant. Un appareil automatique
      • peut faire la monnaie
      • boîtier pour insérer les pièces, glisser les billets, ou présenter sa carte magnétique
      • il faut avoir la monnaie précise. D'où les monnayeurs
    • pour sortir, il faut se faufiler entre les personnes debout dans le couloir. Discrètement et sans un mot
    • pour les sites comme Koyasan, Hakone, Nikko, si vous avez un Pass, il faut le présenter pour que le chauffeur puisse vérifier la date


Circulation dans les villes
  • aucun embouteillage. La circulation par bus à Kyoto, même aux heures de pointe a été remarquablement fluide
  • pas de coups de klaxon
  • circulation à gauche (en l'absence de feux, attention de regarder du bon côté). Les trains et métros roulent également à gauche. L'escalator à Narita mentionnait "Keep Left". Ceci n'est pas totalement respecté dans les grandes gares
  • nous avons vu quelques camions avec des pare chocs chromés rutilants, mais pas de tuning (semi remorques richement repeints)
  • pratiquement pas de mobylettes, quelques très grosses motos
  • ambulance avec lumières rouges clignotantes et une sirène un peu aigue. Plus surprenant, quelqu'un parle au haut parleur assez fort. Je ne sais pas ce qu'il raconte (poussez vous ?)
  • vigiles équipés de bâtons lumineux à l'entrée des parkings à Kyoto (parking de la gare où s'engouffraient des camions, mais aussi parkings publics)

    parking



3.4 - Contacts

A l'inverse des précédents voyages en groupe organisé, j'ai passé mon temps à bavarder avec d'autres visiteurs
  • deux Chinoise à Kyoto
  • un Japonais marié à une Espagnole et vivant au Mexique à Nikko
  • deux couples d'Indiens vivant à Singapour dans le bus de retour de Nikko
  • un couple de Canadiens à Nikko
  • un couple de jeunes Belges dans les tours de Shinjuku
  • les étudiants en langue chez notre hôte à Kyoto (Espagnol, Coréen, Singapour)
Nous avons croisé beaucoup de Français parmi les touristes. Chaque jour une dizaine de personnes. En général des familles ou des couples.

D'une façon générale, nous n'avons croisé qu'un seul groupe de Français à Takayama, et un groupe d'Espagnols.

En revanche nous avons vu beaucoup de groupes de lycéens, et des groupes de Japonais de tous âges précédés de leur guide armé d'un petit drapeau.



3.5 - Les repas

  • fruits très chers (200 yens la (grosse) pomme à Takayama, à 90 yens dans une supérette à Tokyo)
  • Sashimi à 500 yens (en solde de 50 % à 9 heures du soir). Plus de thon cru et bien moins cher que l'équivalent à 2000 ou 2500 yens en restaurant. Mais, méme en achetant une sauce et avec les nids de radis rapés de ls barquette, bien moins bon que servi avec la miso soup, les tofus, les radis craquent, le wasabi (raifort très fort qu'il faut diluer dans la sauce au soja), le gingembre. Nous n'avons pas récidivé
  • Méme remarque pour le boeuf en supermarché: prix comparable à la France. En comparaison le prix des menus avec du boeuf grimpe vite à 4000 ou 6000 yens. Nous avons pour notre part goûté en restaurant au boeuf Wagyu (boeuf de Kobé). Quelques petites tranches comme du magret, et délicieuses.
  • les menus les moins chers sont les menus végétariens. Délicieux, sauf qu'ils comprennent en général de nombreux types de tofu. Même avec une fève au milieu, ce n'est pas le tofu que j'ai préféré.
  • dans les restaurants, pas de grosses rations de viande, poisson, légumes, pomme de terre comme chez nous. Tout est par petite dose mesurée. En revanche riz, pratiquement toujours, ou nouilles
  • les japonais approchent en général le bol près de la bouche (ou se penchent) et utilisent les baguettes. Le riz ou les nouilles sont avalés à une vitesse surprenante. En revanchent ils picorent ici ou là les radis, le poisson, le gingembre.
  • dans le restaurant à Uji, une notice à l'attention de nous autres béotiens, que nous pouvions soit tremper les pâtes dans la sauce, ou verser la sauce dans le "baquet en bois" de pâtes. A Tsukiji, la serveuse est venue à mon secours pour m'expliquer qu'il fallait délayer le wasabi dans la sauce au soja. Et moi qui m'emportais la bouche en essayant d'en goûter une pincée avec mes baguettes !


Pour les restaurants, nous avons toujours regardé les photos ou maquettes plastiques d'abord. Puis consulté le menu. Tant pis pour ceux qui n'affichaient pas le menu en anglais ou les prix. De nombreux restaurants affichent "english menu". Et nous le demandions chaque fois pour avoir une idée raisonnable des plats que nous commandions.

En général j'observais discrètement comment et dans quel ordre nos voisins mangeaient les les plats qu'ils avaient commandés.

Parmi nos meilleurs souvenirs

  • les sachimis
  • le boeuf Wagyu
  • les anguilles et les huitres en beignet ou frites à Miyajima
  • les gyoza (feuilletés au légumes)
  • les tempuras (sorte de beignet frit autour de crevettes, d'asperges etc)


3.6 - Les temples

  • les temples, la plupart en bois, sont régulièrement en travaux de restauration
  • pour ceux qui sont payants, tous ne proposent pas de brochure au guichet. Quelques brochures de "petits" temples sont uniquement en Japonais. D'où l'utilité du Routard.
  • les temples sont souvent précédés
    • de petits édifices où il est possible de planter des bâtons d'encens (quelque fois par trois), ou des bougies
    • de petits bâtiments pour des ablutions. Des sortes de petites casseroles à long manche permettent de récupérer de l'eau qui coule, se laver les mains, se tremper les lèvres dans l'eau recueillie au creux de la main. La coupelle est rincée avant d'être replacée.
      A Koyasan, les personnes arosaient les statues avec la petite casserole
  • dans les temples
    • des coffres avec des barreaux où l'on peut jeter des pièces
    • des signets en bois avec des textes que les gens achètent


3.7 - En général

  • complexité de l'écriture (3 alphabets, le Hiragana de 52 caractères, le Kana pour les mots importés d'une langue étrangère, et le Kanji qui comporte plus de 20.000 signes)
  • émissions télé de (très) faible qualité. Foultitude de chaînes. Pandas, chiens, chats, jeux, faits divers, chaînes pour enfants. Journaux télévisés succincts et prévisibles (accidents de la route et autre faits divers, Trump, la Chine et la Corée, Le Pen, le prince Harry et encore une louche de plus sur la vie de Diana). Météo. Je n'ai pas vu de documentaire, d'émission politique. Calvi, Canteloup, Barthès, au secours ! Toutes nos chambres comportaient la télévision. J'ai essayé le premier jour à Takayama, et abandonné. Notre hôtesse à Tokyo regardait la télé au petit déjeuner et au cours du dîner le soir: même topo.
  • dans l'avion, l'hôtesse de l'air proposait un journal. Plutôt que le Monde ou le Finacial Times, j'ai choisi un journal japonais. C'était "l'équipe". Intéressant de voir les équipes de baseball et la mise en page
  • Dans le métro, smartphone, éventuellement un livre. je n'ai vu personne lire un journal. Mais peut être qu'ils savent déjà tout sur Harry et Diana ?


3.8 - La maison

  • nous avions choisi des hébergements "locaux", et avons donc eu droit à trois semaines sur les futons. Ci dessous notre champbre à Koyasan :

    koyasan

  • personnellement le futon ne m'a pas empêché de dormir à poings fermés. En évitant que le poids du corps ne repose sur la hanche, aucun problème. Cela me rappelle mes jeunes années de scoutisme. Chaque chambre contient en général un placard contenant d'autres futons ou couvertures pour l'hiver. Vous pouvez donc en empiler deux ou trois si vous le souhaitez
  • chaque chambre a son propre radiateur (système électrique soufflant chaud / froid situé en hauteur ou radiateur à gaz à Koyasan). Nous les avons utilisés à Takayama, Koyasan et Kyoto. Pas à Tokyo, il faisait près de 20 degrés
  • vitrage normal mais paravent coulissant avec surface en papier
  • natte en bambous au sol
  • très peu de meubles: placard pour les futons, peut être un placard avec quelques cintres pour les vêtements, télévision, table basse.
  • ce qu'il m'a réellement manqué le plus, c'est une chaise. Assis par terre pour rédiger ce journal, consulter les news, préparer la journée du lendemain était une punition. La prochaine fois j'emporterai un siège pliant
  • prise murale près du sol pour deux appareils
  • bains chaud le soir (Takayama et Koyasan).

    bain_chaud

  • pour les wc, nous avons eu droit à toutes les versions:
    • wc turcs japonais (WC avec une sorte de capuche)
    • wc européens
    • wc "toto" avec télécommande de jets divers, séchage etc, siège chauffant, moumoute éventuelle sur le siège. La version rolls des douchettes.

      wc_toto

    Nous sommes en train de consulter Amazon pour en installer chez nous (de l'ordre de 250 euros)

  • séjour en famille :
    • c'était une des priorités de mon voyage. Au lieu de suivre un groupe organisé, nous allions réellement connaître de vrais Japonais.
    • je ne peux que recommander Kyoko san. Une personne chaleureuse, attentionnée, serviable. Au bout de deux jours, ma femme et Kyoko san s'embrassaient comme du bon pain. Avant de partir, Kyoko san nous a véhiculé dans son magasin favori pour acheter thé vert et saké, tous les soirs nous avions une petite friandise qui nous attendait, elle nous a reproché de ne pas lui avoir téléphoné pour qu'elle nous récupère en voiture alors qu'il pleuvait à verse pour revenir de la gare, elle nous a proposé de nous conduire à la gare à 5 heures du matin le jour du départ (ce que nous avons refusé).
    • notre hôtesse comprend parfaitement l'anglais, mais le parle un peu moins bien. De ce fait, et peut être à cause de ma fatigue le soir, ou, au petit déjeuner, mes préoccupations concernant le programme du jour, nos échanges ont été des conversatinos générales. Peut être aussi qu'il n'est pas possible d'aborder de sujets plus personnels en 5 jours seulement.
    • quant à la vie quotidienne, je pense que rien n'était différent de la vie d'une famille dans un pavillon de banlieue, à part le thé vert au petit déjeuner.


L'anglais

  • dans tous les bus, trains métros et gares
    • les textes imprimés ou lunineux sont affichés en japonais et anglais
    • les annonces sont en japonais et anglais
  • dans les bus les conductuers ont soit un dictionnaire, soit un jeu de cartes platifiées avec, en gros caractères, les phrases utiles ("prepare your change" etc)
  • les personnes des Tourist Informations, des bureaux d'informations dans les gares et, en général, des réservations de billets parlent parfaitement anglais. Les "vigiles" postés dans les gares un peu moins bien.
  • de nombreuses personnes parlent anglais, allant du parfait bilingue (un jeune portant un ordinateur à Kyoto, un "cadre sup" à Tokyo) aux personnes des Ryokans à Takayama ou Kyoto qui nous comprenaient mais ne pouvaient parler couramment
  • lorsque nous cherchions notre chemin, il était plus efficace de pointer du doigt sur une carte le nom du lieu écrit en Japonais, plutôt que d'essayer de le prononcer


3.9 - Si c'était à refaire

  • partir plus tôt pour bénéficier de Sakura à Kyoto ET Tokyo.

    J'estime avoir eu une chance énorme de pouvoir visiter Kyoto à la pleine période de Sakura. Plusieurs amis nous ont expliqué avant le départ qu'Il n'y avait pas que les cerisiers au Japon. Certes. Sans les cerisiesr c'est certainement aussi très bien. Mais avec les cerisiers, c'est tellement mieux !

    L'autre saison vantée est l'automne avec de magnifiques couleurs des arbres. Mais à cette saison, la nuit tombe plus tôt.

  • parmi les autres sites que nous aurions pu sélectionner, plutôt que Takayama, visiter Yudakana comme l'ont fait les personnes de JapanOnly (moins touristique, Onsen, singes)


3.10 - J'aurais pu mieux faire

  • Hakone
  • Nikko
  • Skytree


3.11 - Voyage organisé vs organisation personnelle

C'est le premier voyage que nous organisons nous mêmes au lieu d'utiliser un voyage organisé. Quelles différences ?

L'organisation personnelle

  • prend plus de temps. Mais elle entraîne de ce fait un plus grand investissement, ce qui me semble une bonne chose
  • entraîne un peu de stress (trouver les trains, trouver les moyens de paiement, les pass etc)
  • ne bénéficie pas des explications détaillées de guides et ne permet pas d'interroger le "gentil organisateur" sur son pays, son avis sur le monde etc
  • nécessite de déplacer ses bagages soi même
  • est moins efficace qu'un déplacement en bus pour aller d'un site à l'autre
  • ne bénéficie pas d'hôtels occidentaux de haut de gamme
  • ne bénéficie pas de repas abondants à heure fixe
En revanche
  • nous avons pu goûter ce que nous voulions où et quand nous le voulions
  • nous avons échappé aux arrêts quotidiens dans les "arrêts pipi dans les boutiques sponsorisées", ou les visites dans les "cooperatives familliales" de ventes d'alpaga, de tapis indiens, de perles de la baie d'Along etc
  • nous avons bavardé avec beaucoup de personnes tant des touristes que des Japonais qui nous ont hébergés ou aidé à trouver notre chemin
Pour les pays qui parlent anglais, mon siège est fait.



3.12 - Les meilleurs souvenirs

  • la gentillesse et serviabilité des Japonais
  • la variété de leurs temples et jardins
  • Sakura !
  • la nourriture



4 - Budget du voyage au japon

Voici le budget de nos dépenses (en euros)

 
 
déplacement 
    vol-jal           2352,00                       
    jr-pass            761,00     2 semaines        
    koyasan-pass        57,87     2p 3400 Yen       
    hakone             119,15     2p 7000 Yen       
    kyoto               51,06     2p 5j 600 Yen     
    tokyo-nerima        40,85     2p 8j 300 Yen     
    tokyo               68,08     2p 5j 800 Yen     
                                                        3450,02 
hébergement 
    flexstay            76,00     1 nuit            
    takayama            93,62     1 nuit            
    kyoto              655,32     8 nuits           
    koyasan            183,83     1 nuit            
    Miyajima            51,06     1 nuit            
    famille            694,46     9 nuits           
                                                        1754,29 
repas 
    repas              689,36     18j 4500 Yen      
                                                         689,36 
entrées 
    visites            280,85                       
                                                         280,85 
divers 
    ninja-wifi         140,63                       
                                                         140,63 
  
total                                                   6315,15 

et:

  • valeurs pour 2 personnes, 17 jours de visite (19 jours avec le voyage).
  • les déplacements à Kyoto et Tokyo, les repas et les entrées dans les temples ont été estimés (je n'ai pas additionné précisément tous les tickets !)


Sans surprise, le déplacement et l'hébergement constituent les plus gros postes.

Pour réduire le coût

  • avion
    • choix de vol avec escale (500 euros par personne environ). Escale à Abou Dhabi ou la Chine: 19 à 24 heures de vol
    • réservation d'avion quelques mois plus tôt
      • promotions
      • choix de vol économique sans annulation possible
      Une réservation précoce permet aussi de réserver à la hauteur des sorties de secours, si la catégorie de vol le permet
  • réservation d'hôtels plus tôt. En particulier, HomeStay était pratiquement entièrement réservé lorsque j'ai commencé à rechercher. Un hébergement au centre de Tokyo aurait aussi facilité les déplacement et permis plus de liberté le soir.
    Pour notre nuit au mont Koya, nous avions gardé la chambre et laissé les valises à Kyoto. Il est naturellement possible de faire ce déplacement avec les valise, en économisant une nuitée.
    Les coordonnées des hôtels que nous avons utilisés sont fournies ci dessous, et peut-être pourrez vous économiser les 30 % de Booking, Homestay ou autre
  • les repas sont aussi un poste très personnel: en général nous avons voyagé ou visité pendant la journée, déjeuné vers 14 heures ou en fin d'après midi, un snack ici ou là, en complétant éventuellement par des achats en combini (supérette type Dawson). Et pour les restos, nous n'avons pas mangé que du riz et des nouilles.
  • boîtier Wifi moins cher que Ninja. En commandant deux jours avant le départ je n'ai pas cherché à optimiser. Il aurait peut être été possible de sélectionner le meilleur prix dans l'une des nombreuses boutiques de téléphonie à Narita ou Haneda. Eventuellement utiliser des HotSpots, ou directement le téléphone
Concernant ce budget, mentionnons aussi que nous n'avons pas visité de musée, pas assisté à des spectacles ni utilisé les services de guides.




5 - Mode d'emploi

5.1 - Trains et bus

  • JR Pass :
    • impératif de commander la carte JR Pass EN FRANCE AVANT LE DEPART (si vous l'achetez au Japon, elle coûte plus cher)
    • après commande, vous recevez un certificat (avec hologramme) qu'il faudra échanger contre la véritable carte à l'aéroport ou dans votre ville d'arrivée
    Le JR pass est une carte personnelle de 10 cm par 15 cm avec la date de fin de validité en gros caractères et plastifié. Il n'est pas magnétique. Il n'est pas utilisable pour les portillons automatiques et il faudra donc toujours passer par le portillon où il y a des employés. Cela tombe bien, si vous le demandez, il vous indiqueront le quai. Présentez le JR pass, côté date limite de validité.

    En ce qui nous concerne, nous n'étions pas 3 semaines pleines au Japon. Fallait-il acheter un JR Pass 2 semaines ou 3 semaines ? En fait

    • nous avons pris un JR Pass de 2 semaines
    • nous avons commencé par les sites nécessitant de longs trajets où le JR pass est très avantageux : Takayama; Kyoto, Miyajima
    • pour Tokyo, il nous restait 3 jours de JR Pass: nous avons donc visité Kamakura, Hakone et Nikko. Puis pour les 4 jours restants, nous avons payés les 800 ou 1000 Yens chaque jour (cf Suica plus bas)
    D'où l'intérêt de TERMINER par Tokyo

  • utilisez impérativement HYPERDIA, plutôt que Google Map. Horaire, correspondance, nom de la compagnie, quai, tarif. Ce site vous indiquera le temps entre les grandes villes, et le détail des trajets. Télécharger HYPERDIA sur votre smartphone pour toute modification

    Pour utiliser ce site:

    • taper le départ et la destination (utiliser la frappe incrémentale qui tient compte des espaces et tirets. En cas d'erreur, la ville n'apparaîtra pas)
    • éventuellement la date et l'heure (important pour les dimanches matins de bonne heure). Voici la saisie pour Kyoto -> Miyajima le dimanche 16 :

      parametres

    • et voici la réponse :

      detail_trajet

      Les horaires des autres trains de la journées suivent sur la même page

    • pour ne garder que les trains accessibles par JR Pass : une fois la première réponse obtenue, allez au bas de la page, "input the search parameters"

      filter_jr_pass

      et décochez

      • "airplane"
      • "airplane shuttle bus"
      • "Nozomi / Mizuho / hayabusa" (les Shinkansen non inclus dans le JR Pass)
      • private railway

      puis cliquer "search"

  • Shinkansen
    • la plupart sont sans réservation. Les wagons 1 à 3 (ou 1 à 5 pour les trains à 16 wagons) sont sans réservation. De rares Shinkansen sont à réservation obligatoire (le super express Tokyo Toyoma, par exemple)
    • la réservation est gratuite. Pour les longs trajets, il vaut mieux réserver. Quitte à annuler et prendre un train plus tôt si disponible
  • penser à utiliser les consignes. Il y en a dans chaque gare. Nous y avons eu recours à Himeji, mais oublié de l'utiliser en revenant de Koyasan. Les baluchons de notre nuit à Koyasan ont eu le privilège de faire la montée et la descentde de 212 m vers le Fushimishinpo Shrine

  • bus : penser à garder de la monnaie (sinon il est toujours possible d'utiliser le monnayeur du bus pour faire la monnaie nécessaire pour payer)

  • trains de banlieue et métro à Tokyo :
    • JR Pass s'il est encore valide, et que votre ligne est JR
    • sinon le plus simple est d'utiliser la carte Suica (ou son équivalent Passmo)
  • Suica :
    • pour faire bref, Suica est ce que Moneo aurait du être: une carte à puce que vous pouvez charger ou recharger, et qui est utilisée pour payer des trajets de trains (ou éventuellement des dépenses courantes dans certains magasins).

      japan_suica

    • pour obtenir la carte Suica, le guichet des renseignements de la gare d'Ikebukuro nous a fourni une brochure détaillée expliquant les 3 touches qu'il fallait utiliser pour acheter cette carte
    • une batterie de machines d'achats de billet est présente avant les guichets d'entrée. Les guichets pour acheter Suica (ou Passmo, indifféremment) sont signalés.
    • Suica
      • permet de charger un montant de Yens. Un montant de 1000, 2000, 5000 Yens
      • un montant de 500 yens est conservé en tant que caution. Il sera remboursé ainsi que le solde restant (moins 100 Yens) en rendant la carte à un guichet de billets
      • pour payer son trajet, il faut
        • poser la carte sur le lecteur au portillon de départ : le montant disponible est affiché

          card

        • poser la carte sur le lecteur au portillon de sortie. Le montant du trajet est calculé, le montant de départ ainsi que le solde restant sont affichés
      • recharger la carte par tranche de 500, 1000, 2000 ou 5000 Yens
    • pour recharger Suica les appareils, voici les étapes
         choisissez un distributeur mentionnant "ic card" ou "suica" ou "passmo"

      atm

         tapez sur "english" en haut à gauche

      change_language_

         un écran vous propose la langue.

      select_english_

         tapez "english"
         un écran vous demande le type d'opération: recharge Suica (ou Passmo), achat de billet, de pass etc

      select_operation_

         tapez "charge"
         un écran vous demande de fournir la carte

      inseret_card_

         déposez la carte dans une petite coupe ou insérez la dans une fente
         un écran vous propose le montant: 500, 1000, 2000, 5000

      select_amount_

      (cet écran permet aussi d'afficher le solde ou de présenter l'historique)

         sélectionnez le montant
         un écran vous demande de payer et demande si vous souhaitez un reçu

      receipt

         glissez les billets
         les billets sont aspirés, la monnaie et le reçu sont fournis
         récupérez carte, monnaie et reçu
    • if faut une carte Suica par personne: en passant le portillon pour entrer, la carte mémorise la station de départ. Ce point de départ est utilisé pour calculer le montant du trajet lorsque vous sortez. La carte ne peut donc pas être tendue par dessus le portillon pour qu'une autre personne passe le portillon d'entrée. Nous avions essayé le dernier jour pour éviter le trop charger chaque carte, et l'entrée a été refusée avec une petite sonnerie
    • pour l'achat de ticket, c'est un peu plus compliqué. La raison est qu'il faut connaître le montant du billet: 210 Yens, 260 Yens, 340 Yens etc. Ce montant doit se calculer en consultant les tables affichées au mur. Il faut repérer sa destination sur une table pas toujours facile à lire et avoir une bonne vue. On a connu plus simple !

      En attendant
         repérez la table des tarifs et trouvez le montant à payer
         sur le distributeur
         tapez sur "english" en haut à gauche
         un écran vous propose la langue.
         tapez "english"
         un écran vous demande le type d'opération: recharge Suica, achat de billet, de forfait etc
         tapez "billet"
         un écran vous propose tous les montants possibles: 210, 240 etc

      amount

         sélectionnez le montant et demandez un reçu
         un écran vous demande de payer
         glissez les billets ou les pièces
         un écran analyse le montant, affiche le résultat et le reçu est imprimé
         récupérez la monnaie éventuelle et les ou les tickets

      A une étape que j'ai oubliée un écran vous demande aussi de préciser la quantité de billets souhaités

  • à Tokyo, si votre montant de transport estimé dépasse 1000 Yens (plus de 5 trajets environ, en comptant les différentes compagnies), il vaut mieux acheter un forfait quotidien. Soit JR soit TOEL, soit les deux, soit toutes les lignes. Il semble que JR+TOEL soit le plus efficace, à vérifier. Pour notre compte, nous avons pas mal marché: un trajet pour le point de départ, et un trajet pour rentrer le soir au bercail. Nous n'avons jamais du dépasser les 1000 euros par jour, et de ce fait pas utilisé de forfait.

    Cependant

    • la complexité pour l'achat de ticket explique pourquoi Suica ou le forfait quotidien sont réellement pratiques. Nous recommandons les yeux fermés. Il n'y a que le dernier jour que nous avons fait l'achat de tickets.

    • et concernant les tickets, j'avais sélectionné le dernier jour 490 Yens qui était le montant que les renseignements (JR) m'avaient indiqué pour le monorail. Arrivé à Haneda, refus. Il manquait 70 Yens que nous avons payés auprès de l'employé du guichet (la honte au front)

    • pour le remboursement du montant de 500 Yens (moins 100 Yens de frais fixe) et du reliquat de la carte Suica, nous avons fait l'impasse;
      • les bureaux d'achats de billets où nous aurions pu récupérer nos sous n'ouvraient que vers 6 heures
      • il est possible d'acheter les billets JR la veille, mais pas les billets Seibu Line
      • il n'y a pas de bureau d'achat de billet (et de récupération du solde) à Haneda
      Certes nous aurions pu rendre les Suica la veille du départ. Quoi qu'il en soit, nous avons donc remis ces cartes à un ami Japonais qui retourne tous les ans dans son pays.
  • en fait, nous aurions du acheter la carte Suica pour payer nos bus à Kyoto !


5.2 - Annulations

Nous étions décidés à faire ce voyage, mais je souhaitais minimiser les frais d'annulation si nous étions contraints de renoncer au dernier moment. Voici le résumé :
  • JAL : dépend de la classe
    • "economy promo", non remboursable
    • "Economy Special" et "Economy Flex", "Premium Economy Special": 150 euros par vol et par personne non remboursés
  • logement
    • Koyasan : le document de réservation précisent bien
      • le jour de la réservation ou absence: 100%
      • 1 à 3 jours avant le séjour: 20 %
      • 4 jours avant l'arrivée ou plus tôt: 0 %
    • Homestay : les 30 % d'accomptes sont perdus en cas d'annulation
    • Booking
      • j'avais, à tort, l'impression d'une possibilité d'annuler raisonnable
      • en annulant un hôtel à Kyoto le 30 mars (pour un début de réservation prévu le 10 Avril), le montant TOTAL a été prélevé.
      Booking mentionne souvent "annulation gratuite". Pour Momoyama no yado cela était particulièrement clair (en première position sur Google) :

      booking_com

      Confiant, j'ai réservé. La page de confirmation, elle, mentionne bien les frais d'annulation. Aucun reproche légal donc: tout était mentionné sur cette page de confirmation. C'est entièrement ma faute de ne pas avoir lu le détail des conditions.
      Toutefois, je trouve l'annonce de Booking trompeuse et les conditions commerciales abusives. Ne prenez JAMAIS Booking. Ne descendez JAMAIS au Momoyama No Yado à Kyoto. Je vais tout de même enfoncer le clou: si j'ai bien compris, il s'agit d'un appart hôtel, situé à 6 minutes de la gare de Momoyama, puis 10 minutes jusqu'à Tokyo Central. Pas idéal donc pour visiter. J'ai même vu des avis très défavorables, mais je ne les ai pas revus le lendemain
      .

  • Wifi : annulation gratuite 4 jours avant la récupération de l'appareil. Frais allant jusqu'à 100 % si l'annulation a lieu moins de 4 jours avant la récupération


5.3 - Téléphone

  • débrancher le data roaming


5.4 - Wakari mas ka ?

Les quelques mots Japonais essentiels :
  • sumimasen
      "s'il vous plait". A utiliser avant d'aborder quelqu'un pour demander un renseignement ou son chemin.
  • arigato
     "merci". Souvent "arigato, gosaimas" (merci beaucoup). Vous l'entendrez en permanence dans les transports en commun ("merci d'emprunter le TGV xxx")
  • eki
      "la gare" (de train)
  • busu
      "le bus"
  • misu
      "l'eau"
  • biera
      "la bière"
  • raemen
      "les pâtes"
  • ohaiou gosaimas
      "bonjour" (le matin)
  • conichiwa
      "bon après midi"
  • conbanwa
      "bonne soirée"
  • wakari mas ka
      "avez vous compris ?"
  • wakari mas
      "je comprends"
  • wakari masen
      "je ne comprends pas"


Concernant konichiwa, avant d'attaquer la montée du mont Misen, une gamine d'une dizaine d'années murmurait "konichiwa" à toutes les personnes qu'elle croisait. Lesquelles répondaient "konichiwa" avec le sourire. En sommes, comme "gruss Gott" en Autriche. J'ai donc salué toutes les personnes croisée lors de la montée d'un cordial et sonore "konichiwa". Lequel a, comme prévu, déclenché un tout aussi cordial "konichiwa" en retour. Avec toutefois un certain étonnement voire un sourire amusé ou moqueur. Essayez donc, cela illuminera votre journée. Et peut être la leur !



Pour faire le malin, j'ai lu un livre pour apprendre le japonais: "Japanese from zero". Plutôt intéressant. Pour demander "où est la gare ?" :

  Eki | wa | doko | des | ka

soit

  la gare | dont je parle | sont emplacement | il est | où ?

Une grammaire proche du basque ou du turc, à ce qu'il paraît



5.5 - Protocole

  • il faut se déchausser avant d'entrer dans un temple, un hôtel ou une maison
    • pour les hôtels
      • il faut se déchausser alors que l'on est encore à l'extérieur (ou sur le dallage de l'entrée). Des savates vous attendent sur le parquet après ce dallage. Les chaussures sont placées dans des casiers
      • le déplacement se fait en savates
      • les savates doivent être laissées en dehors de la chambre
      • les wc ont leurs propres savates
    • pour les maisons :
      • il faut enlever les chaussures, et les placer dans le sens du départ ("je ne compte pas m'incruster")
    • pour les temples
      • se déchausser avant de marcher sur le parquet
      • en général des casiers sont prévus, quelques fois des sacs plastiques pour emporter ses chaussures le temps de la visite
      • quelque fois des tabourets pour se rechausser, et en général des chausse pieds à longue tige

    Il nous est arrivé d'oublier ces règles, et l'hôtelier ou le vigile du temple nous l'a signalé gentiment aussitôt

  • bains chauds :
    • se laver et rincer avec la douche
    • une fois que vous êtes tout propre, vous pouvez vous plonger dans le délice du bain chaud.
    Les autres personnes utiliseront ensuite le même bain chand.
    A Takayama, une pancarte rappelait qu'il ne fallait PAS vider la baignoire sous peine de détériorer la chaufferie. Et il ne faut PAS ajouter de l'eau froide si l'eau vous semble trop chaude



6 - Quelques suggestions pour visiter le Japon

6.1 - Transports

  • avion: réserver le plus tôt possible. Choix du tarif, des horaires, de l'aéroport d'arrivée (Haneda plutôt que Narita) et des sièges (devant la sortie de secours ).

    Petit détail, pour le retour, la réservation JAL mentionnait "Haneda International, Terminal 1". Or il existe "Haneda International", "Haneda Terminal 1", et "Haneda Terminal 2". Alors "International" ou "Terminal 1", faudrait savoir ! En fait tous les vols internationaux partent de Haneda International, ce qui est assez logique



6.2 - Communications

  • j'ai choisi un boîtier Wifi au téléphone : Google maps, Internet et Hyperdia, les infos, WhatsApp pour les appels vers la France. Cela nous a parfaitement convenu
    En ce qui concerne Ninja Wifi, spécifier
    • les dates
    • le volume (pour faire simple: SMS, Google Maps ou films. Nous avons pris le niveau intermédiaire pour avoir Google Maps)
    • DESELECTIONNER les "assurances" (qui doublent pratiquement le prix). Mentionnons que perdre le boîtier est cher
    • sélectionner le mode de retrait et de restitution du boitier. J'ai pris retrait à Narita et retour à Haneda
    • les points de retrait et retour sont détaillés sur leur site, et la confirmation contient des hyper liens
  • peut être qu'un téléphone portable serait une meilleure solution


6.3 - Logement

J'ai priviliégié les solutions "locales", plutôt que les Best Western ou autres.
  • hôtels "ryokan", qui sont des hôtels traditionnels japonais: futons et salle de bain commune
    Nous avons utilisés les Ryokans
    • à Takayama, le Takayama Ryokan
    • à Kyoto, le Yasumoto Ryokan
    Les deux étaient magnifiquement situés près de la gare
    Il existe aussi un site spécialisé pour les Ryokans (https://www.japaneseguesthouses.com/) mais je ne les ai pas utilisés
  • Koyasan: Booking et consorts vous proposent des hébergements, et, peut être, vous présentent des photos. Mais LA solution est le site de l'association des temples où l'on peut dormir, http://www.shubuko.net :
    • le site présente la liste des hébergements avec quelques informations (nombre d'hôtes, confort etc)
    • remplir un questionnaire avec les dates et le temple choisi
    • j'ai proposé un temple ainsi que les dates, en mentionnant en commentaire qu'un autre temple de leur choix serait possible, et en indiquant une plage de dates (celles de notre séjour à Kyoto). Bien m'en a pris, car à la date que j'avais choisie tout était plein, alors que un hébergement a été trouvé deux jours plus tard
    • un formulaire récapitulatif est envoyé, en précisant les conditions d'annulation
    • une fois les conditions acceptées, une confirmation est envoyée
    En réservant tôt, vous aurez le choix de temple
  • pour Miyajima, attention, la plupart des hébergements sont à MiyajimaGuchi qui est EN FACE de l'ile. Sur l'ile plusieurs hôtels, mais tous étaient pleins. L'auberge de jeunesse était la seule possibilité que j'ai trouvée. Attention, certaines auberges de jeunesses sont réservées aux jeunes, ou réservées aux femmes uniquement (YMCA dirait peut être réservés aux hommes uniquement, mais je n'en ai pas vu). En tous cas, vérifiez bien avant de réserver, ce serait trop ballot de devoir laisser votre conjoint entrer seul, et coucher dehors.
  • Homestay : séjour en famille :
    • le site internet propose, pour chaque ville (Tokyo, Kyoto) une liste d'une cinquantaine de familles, avec les distances au centre ville. En cliquant sur une famille, vous avez une page
      • décrivant la famille
      • présentant le calendrier des disponibilités
      • mentionnant les prix pour 1 ou plusieurs personnes
      • indiquant le quartier de l'hébergement avec une carte Google (approximative)
      • une liste de commentaires et avis
    • j'ai essayé de contacter plusieurs personnes, mais sans réponse
    • je me suis alors enregistré sur leur site (nom, âge, occupation etc) et désidératas (villes, plage de dates). Ils m'ont répondu avec un choix par ville
    • le paiement se fait par PayPal. Payer par carte de crédit serait possible mais je n'y suis jamais arrivé. J'ai donc ouvert un compte Paypal
    • ils m'ont répondu avec les coordonnées précises de la famille (nom, adresse, téléphone). Pour le plan d'accès ils m'ont renvoyé vers la famille (--), mais Google m'a fourni ce plan
    • ils répondent bien aux mails demandant des précisions
Nous aurions aussi pu essayer les "capsules hotels" (tube pour passer la nuit), mais ce sera peut être pour la prochaine fois.

Il est aussi possible d'utiliser AirBnB. J'ai commencé. Ils me suggéraient de fournir mon identité. J'ai téléchargé le recto de mon permis de conduire. Puis ils ont voulu le verso, et d'autres renseignements encore. J'ai tout envoyé promener.

Sur Internet Vous tomberez aussi sur des appartements ou studios en location à 20 ou 30 euros par jour. Hmm ...



6.4 - Change et Payements

  • nous avons effectué l'essentiel de nos payements au Japon en liquide.
  • j'ai changés 3000.00 Euros en Yen à Comptoir Opéra. Le 29 Mars, le cours était de 119.170 Yens pour 1 euro. J'ai obtenu 117.000 Yens par euro.
  • nous avons aussi fait un appoint le 22 Avril dans un guichet à la gare d'Ikebukuro en changeant 200 Euros en liquide. J'ai obtenu 105.70 Yens pour 1 euro, alors que l'euro était à 116.720 Yens.
  • nous avons effectués quelques achats (non inclus dans le budget ci-dessus) que nous avons payés par carte bleue. Sur un montant de l'ordre de 100 Euros, au vu du relevé bancaire, la commission (par rapport au taux du yen du jour de l'achat) est de l'ordre de 4.4 %
  • je n'ai pas essayé d'obtenir des Yens directement à un distributeur. Je suppose que la même comission de 4.4% est prélevée
  • en résumé
    • 2 % pour le change en France
    • 4 % pour les achats par carte bleue
    • 7 % dans un bureau de change à Ikebukuro
    • peut être pire à l'aéroport
  • pour les payements par carte bleue, rien de différent par rapport à la France (vous tapez simplement vos 4 chiffres)

  • les prix affichés sont majorés par une taxe de l'ordre de 8%
  • dans les restaurants, pas de pourboires


6.5 - Emporter

  • au moins quelques convertisseurs de prises. Nous avions besoin de 5 prises:
    • 2 téléphone
    • 1 caméra
    • 1 appareil photo
    • 1 boîtier Wifi
  • j'ai donc acheté des convertisseurs sur Amazon (5 euros les 3)
  • la plupart des chambres comportent au moins un boitier mural avec 2 prises. Eventuellement virer la télé ou le frigo
  • en plus des convertisseurs, il faut en général des triplites. Soit côté Japonais, soit côté Européen
  • comme je n'avais que 3 convertisseurs, j'ai acheté dans un combini un boîtier "alimentation 2 USB, 3 prises japonaise" ce qui a réglé le problème
  • si vous dormez sur des futons, emportez une rallonge USB pour éviter de consulter votre téléphone en cours de chargement à quatre pattes

  • un couteau pour les aliments achetés en combini. Peut être une cuillère. Les baguettes ont été fournies par le combini
  • papier crayon, ficelle !


6.6 - Documentation avant le départ

  • pour organiser le voyage, et pour consultation lors des visites
    • le Routard
    • Lonly Planet. Le plus populaire. A tort à mon avis:
      • approche multi couche : la liste des points à voir, puis des chapitres par ville, puis finalement le détail
      • que Tokyo et Kyoto (pas Miyajima etc)
      • belles photos, mais renseignements "utiles" bien mieux détaillés par le Routard
    • des Canadiens à Nikko nous ont convaincus que nous aurions mieux fait de prendre le Michelin plutôt que Lonely Planet
  • office de tourisme du Japon à Paris
    • plan métro de Tokyo
    • brochure Hakone, Nikko
    • brochure avec une page et un plan de Tokyo par quartier


6.7 - Applications Android (ou iPhone)

  • Google map
  • Hyperdia pour les trajets et les horaires de train
  • météo : a été utile pour sélectionner le jour de visite de Hakone
  • une boussole (plus lisible au soleil et plus pratique pour les longues traversées)
J'avais téléchargé mais n'ai pas utilisé
  • des plans du Japon : sans intérêt
  • un dictionnaire
  • plusieurs applications de traduction
Certaines personnes ont mentionné des applications iPhone de traduction instantannée des textes Japonais. Je ne les ai pas téléchargées ni utilisées, mais j'ai peut être eu tort (encore que je n'ai pas vu beaucoup de touristes saisir des textes avec leur téléphone).




7 - Quelques liens pour préparer un voyage au Japon

  • renseignements sur le Japon
    • Notre circuit au Japon : description d'un séjour de 3 semaines. J'ai emprunté
      • le trajet global
      • l'idée essentielle de poser ses valises à Tokyo et Kyoto et rayonner autour de ces villes
      Par chance, c'est le premier site que j'ai visité, et sans cette idée fondamentale de minimiser les hôtels, j'aurais programmé, comme pour les voyages organisés, un trajet avec trois fois plus d'hôtels (perte de temps à faire, défaire et déplacer ses valises, rechercher l'hôtel, paperasse à l'arrivée et au départ etc). Une des plus grandes contributions au succcès de notre voyage. Un très grand merci, une fois
    • Kanpai : Voyage au Japon et culture japonaise : pratiquement tous les endroits à visiter su Japon avec description, accès, tarifs, photos, opinion. Adresse où acheter le JR pass en France, où changer des Yens etc.
      Il n'y a sans doute pas de lieu que vous visiterez au Japon qui ne soit l'objet d'une page Kanpai
    • description des trajets de plusieurs voyagistes dont Marco Vasco et autres. Google vous en fournira des dizaines
    • Office National du tourisme Japonais
    • Japan Cherry Blossom Forecast : prévision ville par ville du début et de la période de pleine floraison des cerisiers. D'autres sites vous fournissent les prévisions Météo pour Sakura remises régulièrement à jour à partir de Janvier. Dans notre cas, heureusement qu'une période de froid, imprévisible en Janvier, avait tout reculé de 8 jours. Comme quoi la météo ...
      Il y a une multitude de sites qui indiquerons les meilleurs sites de Sakura pour Tokyo, Kyoto etc. A titre d'exemple Sakura et Hanami au Japon
    • Jours de mariage favorables : ROKUYO û Lucky and Unlucky Days : les jours "favorables" pour les mariages
  • transport
    • JR Pass, Keikaku : une des agences agréées JR pour vendre le JR pass au Japon. En réalité j'ai tout fait par téléphone 33 (0) 9 81 85 34 01. Accueil très sympathique, réponse à toutes mes demandes de renseignements, envoi du certificat (à échanger à l'arrivée contre le véritable pass) par UPS. Paquet avec le plan des endroits où récupérer le JR Pass à Narita, Haneda etc
    • HYPERDIA : Time Table and Route Search in Japan : LE site pour trouver les trains, les correspondances, les horaires, les durées, les tarifs, les quais
    • Transports à Tokyo : LA carte des transports. Incomplète mais pratique. Un plan plus détaillé est fourni dans les gares. Fourni aussi au bureau du tourisme du Japon à Paris
    • Accès au mont Koya : description, étape par étape, quelles options pour atteindre Koyasan
  • hébergement
    • HomeStay in Japan : le site de choix et réservation de séjour dans une famille au Japon. Attention, il y a des homoymes avec le mot "homestay" (séjour à la maison)
    • Shubuko : LE site pour réserver un hébergement au Mont Koya (Koyasan) - +81 736 562 616
    • Super Hotel Kabukicho : en remontant sur Shin Okubo, nous avons longé cet hôtel. 8000 la nuit. Nous n'y sommes pas allés, mais le prix semble attrayant compte tenu du niveau apparent de l'hôtel, la qualité de la réception et sa situation. 03-6855-9000
  • divers


Les hébergements que nous avons utilisés:
  • Tokyo : Flexstay Inn - 114-0032, Tokyo, Kita Ward, Kita-ku Nakajujo 2-10-2 - 81 339 053 631 - 8.800 Yens / nuit, 2 personnes
  • Takayama : Ryokan Takayama - Hatsuda Cho 2-55 Takayama - 81 577 322 573
    10.185 Yens / nuit, 2 personnes - à 10 minutes à pied de la gare
  • Kyoto : Yasumoto Ryokan - 189 Tamamotocho, Aburanokoji-dori, Shimogyo-ku - 81 753 712 607 - 11.000 Yens / nuit, 2 personnes - à 10 minutes à pied de la gare
  • Famille qui nous a hébergé à Tokyo
    • Famille IRIKURA
    • 4-33-22 Fujimidai Nerima ku Tokyo
    • tel: +819032418588, email: "kyoko irikura" <ki333@jcom.home.ne.jp>
    • Seibu Ikebukuro line, gare Nerima Takanodai. 20 minutes de trains de la gare à Ikebukuro
    • 5000 Yen par personne et par nuit, pluse 800 Yen pour l'eau par personne et pour tout le séjour (81600 Yens pour 2 personnes et 9 nuits)


8 - Conclusion

Comme d'habitude
  • nous vous remercions de nous signaler toute erreur ou, inexactitude en envoyant un e-mail à jcolibri@jcolibri.com. Les corrections qui en résulteront pourront aider les prochains lecteurs
  • tous vos commentaires, remarques, questions, critiques, suggestion d'article, ou mentions d'autres références utiles que vous enverrez à jcolibri@jcolibri.com seront les bienvenus.


On va résumer : cela fait plus de deux semaines que nous sommes revenus du Japon. J'en rêve encore chaque nuit.




9 - L'auteur

John COLIBRI est passionné par le développement Delphi et les applications de Bases de Données. Il a écrit de nombreux livres et articles, et partage son temps entre le développement de projets (nouveaux projets, maintenance, audit, migration BDE, migration Xe_n, refactoring) pour ses clients, le conseil (composants, architecture, test) et la formation. Son site contient des articles avec code source, ainsi que le programme et le calendrier des stages de formation Delphi, base de données, programmation objet, Services Web, Tcp/Ip et UML qu'il anime personellement tous les mois, à Paris, en province ou sur site client.
- 229 articles, 602 .ZIP sources, 3159 figures
 148 articles, 471 sources .ZIP, 2.021 figures
Contact : John COLIBRI - Tel: 01.42.83.69.36 / 06.87.88.23.91 - email:jcolibri@jcolibri.com
Copyright © J.Colibri   http://www.jcolibri.com - 2001 - 2017
Retour:  Home  Articles  Formations  Développement Delphi  Livres  Pascalissime  Liens  Download
l'Institut Pascal

John COLIBRI

+ Home
  + articles_avec_sources
  + formations
  + developpement_delphi
  + présentations
  + pascalissime
  + livres
  + entre_nous
    – contacts
    – plan_du_site
    – plagiat_interface
    – le_site_us
    – code_central_seach
    – traduction
    – vb_vers_delphi
    + allez_colibri_raconte
    – je_recherche
    – votre_avis
    – liens
    – remerciements
    – un_colibri_au_japon
  – télécharger

contacts
plan_du_site
– chercher :

RSS feed  
Blog